Les Derniers Courriels

Les Derniers Messages Reçu sur le Site

Les derniers messages reçus sur le site

 

A la suite de propos agressifs, indignes et totalement ineptes du journaliste Jean-Michel Apathie à l’encontre de la mémoire du général Lamoricière, nous avons tenu à apporter la réponse suivante.

Monsieur Apathie, les comparaisons hasardeuses de tel ou tel personnage historique du 19ème siècle avec des criminels nazis n’honorent pas ceux qui les profèrent. Outre leur absurdité anachronique, elles atteignent non seulement la mémoire des personnes qui en sont l’objet, mais elles insultent la mémoire des victimes du « vrai » nazisme dont nous avons lugubrement mesuré les effets au 20ème siècle. Notez d’ailleurs que jamais un historien ou un journaliste ayant l’éthique de sa profession ne se risque à de telles comparaisons.

En ce qui concerne le général Lamoricière, nous nous bornerons à rappeler qu’il fut un grand militaire de son temps qui eut à mener une guerre impitoyable contre des adversaires qui ne le furent pas moins. L’émir Abd El Kader, encerclé en 1847, demanda à se rendre en remettant son sabre au général Lamoricière qu’il considérait comme un adversaire loyal. Féru de culture arabe dont il fut un des rares militaires de cette époque à parler la langue, Lamoricière se distingua également comme gouverneur de la région d’Oran par une politique respectueuse de la religion et des coutumes arabes, bien plus que celle menée dans les premiers temps de la présence française par Bugeaud. 

Sa nomination en 1848 au poste de Ministre de la Guerre prouve en tout cas qu’il n’était pas un soldat rebelle incontrôlable mais que son action était en phase avec les attentes du gouvernement de la France à cette époque, soutenu sur sa politique algérienne par quelques penseurs comme Tocqueville ou Victor Hugo (que vous qualifieriez aussi de nazis, Monsieur Apathie ?). En tant que pieds-noirs, et en mettant en garde contre les biais d’analyse du passé par notre monde d’aujourd’hui, nous pouvons comprendre que certains portent un regard critique sur la politique de la France à cette période, mais nous nous élèverons toujours contre les attaques ad hominem de tel ou tel acteur qui a défendu cette politique à l’époque, et l’a souvent payé de son sang.

Nous vous demandons donc, Monsieur Apathie, de retirer vos propos infâmants sur la mémoire du général Lamoricière.

 

 Jérôme Brun

Président de l’Association des Anciens du Lycée Lamoricière d’Oran

 

 

   de Claude BARRIERE le 24 février 2022

      Au dessous, le lien qui permet d'accéder à la vidéo où Jean-Michel Aphatie s'exprime en ses termes  (à partir de la 20ième minute): "Un criminel de guerre a une école maternelle à son nom à Paris dans le 12ième... Lamoricière qui est un assassin de guerre, un homme qui a théorisé le massacre des Musulmans en Algérie... Lamoricière fait partie de ses gens qui ont conquis l'Algérie, mais comment il a conquis: son mot d'ordre était 'tuez les tous, n'en laissez aucun vivant. Les hommes qui nous combattent, on les tue: les hommes qui nous combattent pas, on les tue. Les femmes, on les viole et on les tue. Tout ça a été théorisé. Et les enfants, comme on ne sait pas quoi en faire, on les tue."
Ce personnage s'exprime régulièrement sur les chaînes publiques (surtout la 5) et ne cesse de déverser son venin sur la question algérienne sans contradicteurs.
Si vous intentez une action efficace contre ce trublion, sachez que je cotiserai substantiellement à votre association (dans la mesure des moyens d'un professeur à la retraite).
                                

https://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/jean-michel-aphatie-avec-zemmour-eric-naulleau-a-trouve-une-assurance-vie_159a02ec-94b6-11ec-a931-056c8e994ef0/

  Avec mes amitiés,
                                                     Claude Barrière

        ALLO va étudier une réponse a ce débile de l'information
 

  de Dominique FOUET  16 janvier 2022  

   Vous trouverez ci joint le recto verso d'une photo de classe du Lycée Lamoricière d'Oran. J'ai trouvé le site de votre association et j'ai tenté d'y déposer un message qui n'est pas passé.

Je n'ai pas trouvé le moyen d'y mettre une photo. Si vous aviez quelque retour sur cette photo je vous serais reconnaissante de m'en faire part.

       Cordialement   D. FOUET  dominique.fouet@wanadoo.fr

 

   de  PALOMA PELIGRY  10 janvier 2022

     J'entreprends des recherches sur mon grand-père, William Zaoui, ancien élève (1940-47), surveillant et professeur (1957-58) au Lycée Lamoricière. Il est né à Oran en 1929 et décédé en 2015. Il a également été éditorialiste au Journal Oran Républicain. Je souhaiterais également, si possible, entrer en contact ou rencontrer quelqu'un qui pourrait m'aiguiller dans mes recherches, qui l'aurait connu ou qui pourrait m'aider à accéder aux archives du Lycée.

        Paloma Péligry      tel : 06 63 74 84 14     mail   paloma.peligry@gmail.com

 

      de VIE LE SAGE - RESPAUT le 30 décembre 2020

   Bonjour ,
Je viens de retrouver des photos de classe mais aussi de professeurs et même d'un banquet de la Saint Charlemagne (?!) conservées par mon père Yves Vié le Sage dont les premières remontent à 1946/47. Je regrette un peu que dans le livre "les lycées français du soleil" son nom ne soit pas cité, alors qu'il est resté professeur au lycée au péril de sa vie jusqu'en 61/62, à la différence de Marc Ferro (ma mère était la marraine de sa fille). Il était d'autre part journaliste à France Observateur, il est vrai sous un pseudo Philippe Hernandez, ce qui ne l'a pas empêché d'être condamné à mort par l'OAS et deux fois plastiqué. Heureusement un de ses élèves devenu lui même écrivain M. Benyoussef lui a rendu hommage dans le journal Le Monde.

Bien à vous

 Vié le Sage Respaud Anne  anne.respaud@numericable.com

        de F.X BICHAT le 20 novembre 2020

J'aimerais identifier un "professeur du lycée d'Oran" évadé en 1941 de la caserne des Dunes à Poitiers grâce à René Renoux, agent P1 de Turma-Vengeance et Alliance, du groupe du capitaine Robert Guionnet, dont mon grand-père Charles Bichat était lieutenant. Est-ce que cela vous évoquerait quelque chose ?

François-Xavier Bichat       e-mail    fx.bichat@gmail.com

 

      de Jean Pierre DURA le 5 mars 2020

Bonjour,
J'ai fais mes études de la 6eme M1 jusqu'à la 3eme M1 dans les années 1960 à 63 et souhaite avoir des nouvelles de mes anciens camarades.
Je suis né en janvier 1948 à 0ran et souhaite avoir des nouvelles de mes anciens camarades.
Je vis à Bayonne 64 retraité de l'administration des Douanes;
Cordialement à vous tous.

  •     de NICOLAINI GWENOLA le 25 février 2020

      Bonjour,
Je vous fais part de la parution de mon ouvrage "LAlgérie, connais pas. Treize témoins en quête de souvenirs " qui porte sur les traces qu' a pu laissé ce pays quitté et raconté familialement sur les Juifs dits de la seconde génération qui en ont quelques souvenirs et parfois pas du tout, nés là-bas ou en France en 1962 et après. Une rencontre , une collaboration avec votre association vous paraitrait-elle pertinente? Dans l'attente, je vous prie d'agréer mes salutations les meilleures.
Gwenola Niccolaïni
06 71 24 80 71

 
https://www.ghu-paris.fr/fr/actualites/quest-ce-quun-souvenir-quand-il-ny-en-pas

Votre e-mail : gwenolaniccolaini@gmail

          ALLO en tant qu'association n'a pas vocation, de par ses statuts, à contribuer à cette étude, mais se fait un devoir moral de communiquer votre demande à tous ses adhérents. C'est pourquoi ALLO fait paraitre ce message qui peut intéresser certains de ses adhérents.

 

       De BRISSET (BENSAÏD) Marc  le 5 novembre 2019

     Bonjour chers Camarades , après avoir fait partie de l'association, période où j'ai assisté à de nombreuses retrouvailles, j'ai "abandonné",car je n'avais jamais revu des camarades de mes classes (de la 6èM1, à la 2èM1(date du départ de 1962). Cependant j'y repense et ce jour, j'ai l'idée de faire des recherches, vous n'avez guère de photos des classes fréquentées .Cependant je dispose de 2 ou 3 photos et suis disposé à vous les envoyer afin d'enrichir notre "patrimoine".Voulez vous me dire comment je dois procéder ,car je ne veux absolument pas les perdre .Merci de votre réponse.À bientôt .

                                               Classe lyce e 1

                                                                                                       6ème  M1. 57-58

 de gauche à droite et tout en haut de la photo:   -?-  ABECASSIS Jean Pierre -TORDJMAN Alain -SERRANO ... - BRISSET Marc  -?-  MASSON ...--HUMBERT ... --

un rang en dessous et toujours de gauche à droite :

--?-- BEAUFILS Pierre --RAZY Claude --?--?--  ROSSI Pascal - SEBBAN Claude  --?----?-- BEN MOUSSA Abdelkader --

un rang dessous encore :

SEBBAN Alain (on l'appelait Alain de large ...il était le frère de SEBBAN Claude (cité plus haut) --OBADIA ...--?-- DEJOUX Gérard --(play boy de la classe que toutes les filles à la Place de la Bastille accrochaient) --?--?-- BENSOUSSAN Jean Claude (son père était le boulanger de la rue de la bastille)--LANCRY ....--?--PASTOR .....--QUEROT.......-

Au même rang que le prof de dessin (M.VOINOT):

--?-- CALVET ....--?--  VOINOT ---BURGOS Pierre --PENDISFINI ...- HANOUN Henri Claude (petit fils du professeur HANOUN de l'Institut Pasteur inventeur du vaccin anti-grippe et qui a été un des meilleurs cardiologues de Paris .Il demeure à Courbevoie (92) et c'était mon Ami d'enfance !)

 

        De Michèle NASSE le 12 septembre

        Bonjour et un grand merci pour votre proposition que j’aurais acceptée avec beaucoup de plaisir si je n’étais dans l’attente d’un rendez-vous chez le notaire pour finaliser la vente de ma petite maison de campagne...
Je ne sais si Christian (Filiu) vous a informé, vous ou le Président, de son indisponibilité actuelle et qui, malheureusement risque d’être durable.
A titre personnel, j’aimerais continuer à être informée des activités de votre association auprès de laquelle j’ai trouvé pendant de nombreuses années un accueil chaleureux et une ambiance très agréable. 
Je suis prête, bien entendu, si le Président en est d’accord, à m’acquitter de la cotisation dont vous voudrez bien m’indiquer le montant.
Je souhaite que vos retrouvailles à Rosas soient réussies et vous assure de mon amical souvenir.

Michèle Nasse
.
 m.nasse@orange.fr <

 

                De Henri VALVERDE  le 9 septembre 2019

                Bonjour,
Je viens de découvrir votre site. Bravo pour votre travail d’archive effectué !
Grâce à vous et au concours de certains anciens, j’ai pu redécouvrir des photos de classe et revoir d’anciens camarades. Joyeux et doux souvenirs bien sûr. 
Je m’appelle Henri Valverde, je suis né le 1er janvier à Oran et j’étais interne au Lycée de 1956 à 1962 de la 6è à la 1ère. Ça me ferait très plaisir d’avoir des nouvelles de ceux que j’ai connu à cette époque. À bientôt j’espère !   
annievalverde1@gmail.com       tel: 0611606628

  •     

                   de Danielle ZADRO  <danielle.zadro@orange.fr>      mars 2019

                     Bonjour
              
                       Ma  tante s'appelle LUCIA ATTOUCHE professeur de mathématiques        
                                née LABARCHEDE et non LABANDECHE
                   Ça m a fait plaisir de retrouver son nom sur internet sur votre site et de vous écrire.  L erreur sur son nom de jeune fille n est pas grave toute sa vie les   
                         '              gens l'ont  mal ortographié                                         
               Merci pour votre réponse
                         Très cordialement

 

         de  Robert LLORET    février 2019

              Je suis un ancien du lycée Lamoricière d'Oran. J'ai effectué la totalité de mes études secondaires à Lamoricière de la sixième  à la terminale Math  Elem 1     1960 - 61

               Bien cordialement

                   robert.lloret@wanadoo.fr

            de André PAOLI   juin 2018

              Je recherche mes camarades de classe du lycée Lamoricière classe de seconde 1957-58,

             Contact : 26 rue A.SENES 83220 LE PRADET.    andre.paoli@orange.fr

 

        de Jules BENKEMOUN   avril 2018

                 J'étais au lycee a Oran de 1958 jusqu'au Juin 1961 et la verite c'est apres 57 ans les memoires de mes amis au lycee sont tres faibles, je m'excuse, 
                J'ai quitte L'Algerie pour Israel depuis Aout 61 ou J'habite. 
                J'aimerai recevoir in message d'un de mes amis ou de ma classe.

                         merci

  • Yacov Ramon (Mon nom au lycee etait Jules Benkemoun) 
  • e-mail : yacovramon@gmail.com

     de  Roger GRABLI janvier 2018

         je recherche un nom d'un ancien du lycee actuellement il est docteur orl a BEZIERS
             Merci de m'aider dans ma recherche

            roger.grabli@neuf.fr

 

        de Paul BUSSIERE  décembre 2017

                  Chers amis

                  J'ai enfin quitté l'hopital (Européen et  le centre cardio vasculaire de Valmante) aprés avoir été opéré en urgence d'un sérieux infarctus un dimanche à          13 heures

       On m'a donc placé hier deux derniers stents (çà m'en fait 7 en un mois).... et je dois prendre pas mal de médicaments pour ne plus faire d' a.v.c.  non plus....

       Logiquement il me fallait des pontages, mais à mon âge c'était trop risqué.

      Je pense que, désormais çà ira très bien,  et Jeannine se joint à moi pour vous embrasser

       Paul

   de Claude CORNELOUP   novembre 2017 ?

  •  
  • Chers amis du lycée Lamoricière.

    Ancien élève de monsieur Vittet à l'école normale d'Oran, je possède un historique très complet de la carrière de ce professeur emblématique qui m'a été fourni par son fils Teddy. Si cela vous intéresse, je pourrais vous le faire parvenir.
  • Bien amicalement à vous et bon souvenir à tous les anciens de Lamoricière que j'ai affrontés sur les stades oranais. Cornelou
    • Corneloup Claud        e-mail : claude.corneloup@fre
  •  Nous avons répondu par l'affirmative et nous ferons paraitre ce texte sur les prochaines éditions des "NOUVELLES"

  De Frédéric PAYA  le 3 octobre 2017

Bonjour,
Mon père qui est décédé en aout 2000 a été élève au Lycée Lamoricière d'Oran (je ne sais pas en quelle classe). Je pense qu'il l'a été à la fin des années 1940 puisqu'il a est parti ensuite à Paris pour poursuivre ses études. Je n'ai pas retrouvé de photos de classe dans ses affaires. Je me demandais si par le plus grand des hasards vous n'auriez pas une photo de mon père jeune, au Lycée. 
En vous remerciant par avance, veuillez recevoir mes plus sincères salutations
FredPaya

  • Votre nom : Frédéric Paya
  • Votre e-mail : fredpaya@gmail.com

 

de Henri LAFITE le 2 septembre 2017

Nd de santa cruz a marseille


De RUIZ Bernard le 15 aout 2017

  Ancien du Lycée, j'ai reconnu plusieurs condisciples sur les clichés publiés sur votre site...si quelques uns se souviennent encore de moi, je serais très heureux d'échanger quelques souvenirs avec eux.
Amicalement.

  • Votre nom : RUIZ
  • Votre e-mail : bernard.ruiz0227@orange.fr

 

De Catherine GOLDSTEIN le 31 juillet 2017

 

Bonjour
Je publie la thèse inédite d'Ernest Coumet, historien des sciences de l'Ecole des hautes études en sciences sociales, décédé en 2005. Il était professeur de philosophie au lycée Lamoricière de la fin 1960 à l'été 1962 et je voulais savoir s'il est mentionné dans un de vos livres de souvenir ou sur une photo, ou simplement si l'un de vous a des souvenirs de lui comme enseignant.
Merci d'avance. Bien cordialement, C. Goldstein

  • Votre nom : Catherine Goldstein
  • Votre e-mail : catherine.goldstein@imj-prg.fr
  •  

De Louis GONZALEZ le 03 juillet 2017

   Je ne peux assister à l'A.G. de ROSES le 11 octobre prochain et je souhaite un franc succès à ce prochain rassemblement.  Amitiés à tous les anciens encore sur le pont ! Sincères amitiés oranaises et lycéennes

De  Jean Paul TADDEI le 21 juin 2017

 Chers amis

  Merci de me tenir au courant de vos réunions. Je ne peux vous retrouver car j'habite en Corse. Je regrette beaucoup la rupture d'ALLO, je pense que Victory avait sa place de Président. Tous mes voeux à tous les anciens, dont je fais partie, qui devenons des fossiles !     Cordialement

 

De Carlos GALIANA  le 14 juin 2017 

Mon cher Gilbert,

L'événement annoncé est important, et ce grâce à tous ceux d'entre vous, présents ou absents, qui avez su porter le flambeau de la mémoire commune, celle de nos jeunesses bercées par notre mère Méditerranée.Votre invitation en est d'autant plus précieuse, et je vous en remercie. Cependant, et comme je l'avais évoqué il y a quelque temps, un tel déplacement suppose dépasser mes limites d'endurance au volant  -hélas-et cela me contrarie.J'espère que vous ne m'en voudrez pas outre mesure, et que tous nos amis comprendront une telle absence dans des moments de retrouvailles tellement festifs. Que cela ne nous empêche pas de maintenir le contact et, au passage, me permette de vous suggérer une rencontre future dans notre chère ville d'Alicante, jumelée depuis fort longtemps avec Oran. Pensez-y, et notre Maison de France d'Alicante se mettra à votre disposition avec le plus grand plaisir.

Bien amicalement, cher Gilbert, et encore merci.  

Charles Carlos

PS. Le moment voulu la distillerie prendra bonne note de la date et l'adresse exacte pour faire livrer l'anisette, bien entendu.

 

 de Henri BELASCO le 6 juin 2017

  Avec tous mes vœux de réussite pour l'A.G. et mes regrets de ne pouvoir être parmi vous.

 

 de Charles LESELBAUM 13 rue Souflot 75005 Paris

    Maître de conférences à la retraite de l'Université de Paris-Sorbonne, je recherche des informations sur deux professeurs du lycée CAZENAVE et GARSON tous les deux agrégés d'espagnol et qui ont publié de nombreux articles. J'aimerais disposer de quelques éléments bibliographiques les concernant et s'ils ont des descendants pour les droits d'auteurs de leurs œuvres, ceci dans le cadre d'une recherche universitaire sur l'hispanisme à ORAN.

 du Professeur Hubert RIPOLL

Mesdames, messieurs les présidents/e d’associations, chers amis,

Ce message fait suite à celui qui vous a été transmis par Joseph Perez, Président du CDHA, afin de vous demander de bien vouloir diffuser le plus largement possible à vos adhérents et amis une ENQUÊTE SUR LA TRANSMISSION DE LA CULTURE, DE L’IDENTITÉ ET DE LA MÉMOIRE PIED-NOIRE.

Vous en prendrez connaissance en ouvrant le lien     https://docs.google.com/forms/d/1hVJQGR5x1lr8O-lFb5OXujgeBBj_3B8oTez9HFUCAos/edit

Cette enquête doit nous permettre de connaître ce que deviendra notre histoire et notre mémoire portée pas nos enfants et leur descendance. Il s’agit d’un projet essentiel pour notre communauté, que je vous prie de relayer le plus largement possible.Je vous communiquerai les résultats de cette enquête dès que possible.       Je vous prie d’agréer, chers amis, mes sentiments sincères et dévoués.

Salutations pied-noires. 

Pr. Hubert Ripoll

 

  Du Centre de Documentation Historique sur l'Algérie  septembre 2016

 

  Yves st laurent oran 1

 

   Qui se reconnait sur cette photo  ?

 

  De Joseph PEREZ  Président du CDHA (Aix-en-provence) le 26 septembre 2016 


      Bonjour Gilbert,

   Je tiens à te remercier, en mon nom personnel, et en celui du CDHA, pour avoir permis cette rencontre de samedi. Elle a été, à mon sens, très intense par l'intérêt et le questionnement de tes adhérents et amis. Elle a aussi révélé, si c'était nécessaire, l'importance presque obsessionnelle, du sujet de la mémoire et de la transmission, chez nos compatriotes meurtris et incompris depuis tant d'années!
Le CDHA y aura gagné en amis, en témoins de ses missions, en diffuseurs de ses activités. Je reviendrai vers toi pour évoquer certains échanges intéressants.
Merci encore pour ton efficacité discrète, pour le soutien apporté et les prémisses de nos actions futures.
A bientôt,
Bien amicalement,

Joseph

  De Charles BENAROS  LE 31 août 2016

          Cher Président, 

 Je ne participerai pas à la prochaine assemblée générale à Aix en Provence et je le regrette bien. Je séjourne actuellement à Fréjus mais je dois remonter à St Et du Rouvran pour passer plusieurs examens médicaux. Je vous souhaite une belle réunion et charge mes amis Christian et Léopoldine Poulet de transmettre mon bon souvenir à tous les Alloistes.  Amicalement

 

  De Yves FREMAT   le 10 juin 2016

      Bonjour, je me permets de vous contacter car j'ai découvert qu'une cousine de mon père aurait été professeure d'anglais au Lycée Lamoriciere d'Oran. Elle se nommait Marie Thérèse ou Thérèse FREMAT et y aurait enseigné de 1954 à 1956. A l'époque elle devait être âgée de 23 ans environ (née en 1931 en Normandie). J'aurais aimé en savoir plus à son sujet. Ou s'il existerait des photographies. Pensez-vous qu'il existe quelqu'espoir de trouver des informations ? Cordialement, Yves

 Yves FREMAT :  yves.fremat@skynet.be

 

 De  Jean TISSINIE  le 8 janvier 2016

         Photo de 3ème - 1954   Mme COHEN   Reconnaissez vous quelques élèves ? si oui contacter moi : jean@tissinie.com

                           Tissinie 1954 1                         

 

 de Yvan CHAUMELLE  le 5 janvier 2016

 

      Je mène actuellement un travail de recherche sur la période pendant laquelle François Châtelet enseigna la philosophie, à Oran d'abord, au Lycée Lamoricière de 1948 à 1950 ; à Tunis ensuite l'année suivante, et ce jusqu'en 1954, date de son retour à Paris.
Je serais très heureux de m'entretenir avec vous à ce sujet, je ne doute pas en effet que vous saurez m'apporter une aide précieuse.
En vous remerciant de l'attention que vous m'accorderez, et dans l'attente de vous lire, je vous prie d'accepter mes vœux les meilleurs pour cette nouvelle année.

Cordialement,

      Ivan Chaumeille

      e-mail : ivan.chaumeille@gmail.com

 

  de Jacques LE BRUN le 22 décembre 2015

     Ayant été professeur de français et latin en 1ère et 2nde pendant l'année 1955-56, j'ai été heureux de retrouver les noms d'anciens collègues, du proviseur (M. Massiera), du censeur, de l'intendant, etc.. Malheureusement je n'ai pas trouvé de photo des classes où j'enseignais et je serai heureux d'avoir des souvenirs de cette année si quelqu'un en possède. Avec mes remerciements et mes sentiments très cordiaux.

   LE BRUN Jacques

   e-mail : jacleb@orange.fr

 

  de Alfred SALINAS le 18 décembre 2015

   Dans le cadre de la préparation d'un ouvrage portant sur la période 1940-1944 à Oran qui complétera celui qui j'ai publié sur "les Américains en Algérie (1942-1945)", je recherche des témoignages et des informations sur la vie du lycée Lamoricière entre 1940 et 1944, l'ambiance qui y régnait, les "innovations" introduites par les nouvelles autorités politiques de Vichy relatives notamment au "cérémonial patriotique" du matin et à l'enseignement, et également des renseignements sur la carrière du censeur Dominique Casabianca d'origine corse jusqu'à son départ en 1944. 
Je vous serai très reconnaissant si vous pouviez m'aider dans mes recherches.
Cordialement
Alfred Salinas (ancien du lycée Ardaillon)

  • : Salinas Alfred
  •   e-mail : salinasalgarra@orange.fr
  •              
  •           Ne pas oublier de transmettre à A.L.L.O. le double de la réponse

 

   de Carlos GALIANA le 3 décembre 2015  

Cher Gilbert,

J´ai regardé avec un grand plaisir le dvd qui m´est parvenu récemment. Cela m´a permis de participer un peu à votre joyeux rassemblement, si parfaitement organisé de bout en bout. Je vous félicite, car nos amis alloïstes repartent de là rajeunis, tant ils ont eu loisir à se "rafraîchir" le coeur et l´esprit dans cette franche bonne humeur. J´ai fait par de mes excellentes impressions à mes amis les distillateurs de Monforte del Cid qui prennent toujours le même soin à élaborer notre précieux breuvage, sachant d´autant plus ce qu´il signifie pour nous tous.

Merci donc et bien des amitiés à tous nos amis oranais et oraniens autour de toi.

Bien à toi,      Charles Carlos

PS. On peut adhérez au groupe "super anis galiana" sur facebook, et y apporter des photos-souvenirs et documents divers, ainsi qu´annonces de réunions.

 

    de Carlos  GALIANA  23 octobre 2015

Bonjour Gilbert,

C´est toujours une satisfaction de savoir que nos bons amis oranais et oraniens se retrouvent dans la convivialité méditerranéenne et que, au passage, dans ce joyeux retour aux sources de la mémoire commune, celles-ci sont (modérément) parfumées à l´anisette, la potion magique que le monde entier nous envie.

Tu saluera bien les alloistes de ma part, et je te souhaite une très belle fin d´année 2015 ainsi qu´à tous tes proches.

¡Viva Orán!         ¡Viva España!

Charles Carlos

 

    de Francois LABBE  octobre 2015

              J'étais au lycée (6e-4e) entre 1959 et 1961. Je recherche d'anciens copains: Choukroun, Marchand, Hubert Gomez... Très mauvais élève, j'avais collé un chewing gum sur la Chaise de Corrieux, ce qui avaiut fait un scandale et m'avait valu un blâme. Irèche(?) m'avait fendu la lèvre d'un coup de Poing! J'aimais bien Tostivin et Scotto. J'étais en rage contre l'école et je passais beaucoup de temps au Cercle Militaire ou près de la Villa Rose! J'ai terminé prof, agrégé, docteur etc... Rien de bien glorieux. Mes révoltes d'enfant valaient mieux car la plupart des Profs étaient de vraies tartes.

     Francois Labbé     e-mail : lamarteliere@yahoo.de

 

   de Yves et Bernadette MALMEJAC  18 septembre 2015

      Cher Paul,

     N'ayant pas eu le plaisir de vous dire au revoir, nous tenons à vous remercier et vous féliciter pour votre organisation de la rencontre ALLO de cette année. Nous espérons que cela a continué après notre départ à se rérouler de la meilleure façon pour tous

   En vous souhaitant tout le courage et le dynamisme nécessaire pour concocter le cru 2016 de l'ALLO nous vous souhaitons un bel hiver et vous assurons de notre amitié.

    de Yves DRIGEARD DESGARNIER août 2015

Cher camarade,
Je ne pourrai pas participer au prochain rassemblement de Rosas et je le regrette bien. Je souhaite que ce rassemblement se passe au mieux, à l'image des précédents et vous assure tous de mon amitié. 
Je profite de ce message pour signaler ma bonne et unique adresse

LA LOCATERIE  71140 CHALMOUX

Bien amicalement

 

   de André PELISSIER juillet 2015

    Merci pour votre dévouement à notre lycée Lamoricière

   de Paul DEFARGE LACROIX  juillet 2015

          Toujours en cure thermale à cette période de l'année: santé oblige ! Bonnes journées, salut à tous ceux que je n'ai pas revu depuis 2008. Bonne santé à tous ..l'anisette sera pour une autre fois.  Amicalement

     de Michel SALADO juin 2015

          Je vous adresse mon pouvoir et je souhaite à tous les participants un agréable séjour en Hispanie.  Bien amicalement 

   de Richard SIKSOU  juin 2015

 Chers amis Alloistes, l'état de santé de mon épouse ne permet pas de m'absenter du domicile. Je vous adresse mon pouvoir et bien cordialement à vous tous.  Richard

      de Pierre MARTINEZ juin 2015

     Je serai absent pour les festivités du 26 septembre à ROSAS.  Mes amitiés à tous

     de Pierre SOTO  juin 2015

       Absent pour les dates prévues de l'A.G. tu voudras bien m'excuser auprès de tous les Alloistes.

     de Bernard DEYMOND  juin 2015

    Avec regrets je ne peux encore pas me joindre à vous tous. Je vous souhaite un très bon séjour et du bon travail (!!!) pour l'A.G.   Amicalement

     de GARCIA Angel  23 juin 2015

    J'ai le regret de t'informer que je ne pourrai pas être des vôtres au rassemblement du 26 septembre. Le motif est fort simple : problèmes de santé qui nécessitent un planning de visites médicales avant intervention. Nous serons tout de même avec vous tous par la pensée.  Bien amicalement

      de D. FELCE 29 mai 2015

          L'état de santé de mon mari s'est beaucoup détérioré et il m'a chargé de vous envoyer sa cotisation. Il ne pourra se rendre à l'Assemblée Générale prévue le 26 septembre à Rosas en Espagne et nous le regrettons infiniment. Veuillez transmettre notre bon souvenir à tous les "Anciens" Toutes nos salutations   Pour Ange FELCE : signé D. FELCE    

      de François PAZ  du CLAN-R  Avril 2015 

     Merci de m'avoir envoyé la revue des Anciens de Lamoricière...Bien sûr vous avez rappelé cette cérémonie pleine d'émotion à l'Arc de Triomphe. Et vous avez souligné le point d'honneur que nous mettons à ce que les Oranais soient représentés à cette commémoration..(5juillet 1962).         Au plaisir donc de vous revoir...  Avec toutes mes amitiés

        De J-C  EBERT Décembre 2014

Je cherche une photo de Ebert Henri et Ebert Jacques. Henri c'est mon père. Il est né en 1921 et a fait Matelem en 39. J'ai trouvé Jean Pierre, mais pas les autres Ebert. Il y a aussi ma tante Marie Rose.
Mon père est a Nice et toujours en vie. Seul Jacques est décédé. Merci pour votre aide

 Ebert jean claude

ebertjeanclaude@yahoo.fr

        De L et C POULET le 12 décembre 2014

Bien chers amis, Alloïstes du Sud,
 
Nous vous proposons de nous retrouver autour d'une bonne table, dans un endroit ravissant, le mercredi 21 janvier 2015 à midi.
Le prix du repas, tout compris, de l'apéritif au café, s'élèvera à 35€.
Soyez gentils de me donner une réponse, positive ou négative.
Si vous n'êtes pas sûrs de votre disponibilité, sachez qu'on peut s'inscrire à l'avance et annuler quelques jours avant.
A votre disposition pour de plus amples renseignements.
Bien amicalement.
L & Ch Poulet tel : 04 94 69 13 85

    De Daniel DEBAUGE le 20 novembre 2014

           Cher ami 

   J'ai retrouvé avec plaisir le site consacré au Lycée Lamoricière que tu as repris et actualisé. Bravo, c'est du bon travail. Sur le fonctionnement d'ALLO j'approuve la création de la Lettre, plus souple et plus claire. Les Nouvelles, c'est suffisant  une fois par an, d'autant que la matière s'épuise et que l'on a trop tendance à se regarder le nombril au détriment de la recherche historique et documentaire sur notre ville et notre lycée
  Je n'approuve pas ces A.G. hors de France tous les ans qui privent la plupart d'entre nous de la possibilité d'y participer et de se rencontrer, d'autant qu'il n'existe rien ou si peu au niveau régional. La Sologne, c'était très bien et plus central. Nous pourrions alterner chaque année selon une trilogie Nord - Sud - Espagne. Au niveau Ile de France, je crois que je ne connais en tout que 3 "vrais" adhérents d'ALLO, alors que je sais que nous sommes un peu plus nombreux, mais l'on ne se rencontre jamais.
 
   Lors de ta venue à l'Arc de Triomphe en juillet, il aurait été sympa de faire une petite rencontre amicale et conviviale. Il y a quelques années, j'ai fait adhérer quelques anciens du lycée, mais ils n'ont pas renouvelé car ils avaient l'impression qu'il ne se passait rien entre deux AG auxquelles ils ne pouvaient pas aller
   Pour revenir au site et être positif, nous pourrions le compléter par un volet sur l'Annexe de Gambetta qui représentait, nous l'avions calculé 25 à 30% de l'effectif total du Lycée vers 1960, et surtout dans les classes les plus jeunes de l'après-guerre, donc un vivier d'adhérents potentiels intéressants. Nous avions fait une petite recherche sur le sujet en 2011 et publié (avec ton aide) une petite monographie
   Photos de classe : il faut étoffer la collection. Il y en a beaucoup plus sur le site "Oran des années 50" et il doit bien y avoir un moyen de collaborer avec eux pour échanger des photos. Il y en a 3 de l'Annexe que j'avais envoyées à Pillon il y a quelques années ; depuis, j'ai retrouvé la plupart des noms et prénoms qui manquaient, je peux donc compléter si tu le souhaites. J'ai aussi 2 autres photos d'autres classes (détenues par un ami) que je peux lui demander de te faire parvenir (elles sont sur le site des années 50. Bien amicalement.   Daniel Debauge  Ancien de l'Annexe de Gambetta de 1957 à 1962
 

 de  Paul CAILLON  4 octobre 2014

  GRACIAS ALICANTE ! C'est avec ces mots que la communauté des Pieds-Noirs d'ALICANTE a offert, à cette charmante ville méditerranéenne, deux très grandes sculptures symboliques réalisées par un artiste local qui laisseront, face à l'Histoire et aux générations futures, un témoignage de ce que fut notre drame algérien, notre exode de ce côté-ci de la Méditerranée et l'accueil chaleureux de la population alicantine. Cette œuvre monumentale représente la solidarité de « l'alicantino » recevant, les bras ouverts, l'exilé avec ses deux valises ! Le comité du Cinquantenaire, créé en 2012, sur une initiative de Monsieur Guy HUERTAS, Pied-Noir d'ALICANTE, avait pris la décision d'organiser la 4 octobre 2014, l'inauguration officielle de ces statues, en présence des autorités locales, civiles et religieuses, et sous l'égide de la Maison de France à ALICANTE et de sa présidente Madame Nicole BRETON-ALMIRA. À l’occasion de cet événement, et ce, dès la veille et tout au long de cette journée, était prévue une série de manifestations, qui allait accompagner ce don à ALICANTE et sa région, tout en exaltant l'intensité du souvenir commun.  

   J'ai représenté A.L.L.O. à cette manifestation à la demande de notre Président.

 

    De  Jean BOTELLA le 18 septembre 2014

       Chers amis,
  C'est par hasard, en cherchant des traces de ma famille sur internet, que j'ai lu l'hommage que vous avez rendu à mon père, Jean-Pierre Botella, sur votre site. J'en suis très ému et très fier aussi. Ému, parce que vous évoquez mon père, qui fût aussi mon meilleur ami, comme je le fais moi-même : un homme bon, joyeux, d'une grande culture, mais aussi d'une grande modestie. Fier, pour le souvenir qu'il vous a laissé, vous ses camarades de lycée dont j'ai tellement entendu parler depuis toujours. Un grand merci.
Avec toute mon amitié.
Jean Botella

   De Michel RODRIGUEZ 16 septembre 2014

       Allez sur Google et faites un copier coller de  "   youtu.be/9GP5HnMec7Q     "  C'est la bande annonce du DVD de notre rassemblement de cette année. Excellent souvenir.

   De Paul BUSSIERE  août 2014

     Paul nous adresse de nombreux documents sur ses activités musicales dans les années 50. Vous pourrez les consulter dans les archives du C.D.H.A. Bravo Paul, toutes nos archives ne doivent pas disparaître et comme le C.D.H.A. nous héberge avec plaisir, c'est très bien de savoir qu'un alloiste de plus figurera dans nos mémoires. 

                                           Bussiere 013 photo orchestre

                           

   De  Michel  HERTOGH  juillet 2014

     J'ai bien reçu la lettre n° 2 A.L.L.O. : 3 lettres et un journal c'est une très bonne idée.  Une suggestion: nombreux sont les alloistes qui accepteraient de lire la lettre sur le site et te permetraient de faire des économies de frais postaux. Il suffirait de demander les volontaires qui accepteraient d'être sortis de la liste d'expédition.  Amitiés

  De Jean Paul HIDALGO  juillet 2014

A peine terminée la lecture de La Lettre d'ALLO N°2, je me suis plongé sur le site que je découvre avec joie, ravissement mais aussi grande tristesse si vous voyez de quelle rubrique je retire ce sentiment....
Certes, pour ce qui est des camarades connus et fréquentés, là-bas et ici, dans les réunions ou même "dans le civil", c'est un retour à l'heure de la connaissance de la disparition, et pour d'autres c'est une découverte; au total, quel grand cimetière!
Kappès, condisciple à la Fac d'Alger et, surtout grand ordonnateur/animateur à CUBA (Cité Univ.de Ben Aknoun) ou le couvre-feu nous tenait enfermés, retrouvé à Paris, Simon fervent du train Montpellier-Palavas casino-causâ, Garraud de St Eugène, comme Navarro, puis de Montpellier comme moi, tous deux surprise-partouzeurs de classe dans les années 50..., Zemor qu'une soirée de théâtre ALLO me permit de mieux connaître, avant de l'accompagner bientôt au Père-Lachaise! Pour YSL, il était dans la classe de Cohen lorsqu'il gagna son concours DIOR, moi-même dans celle de Vié-le-Sage, et naturellement on était admiratifs sinon jaloux de tant de rapide notoriété! Voila pour ce matin

 

  De Yves HERNANDEZ  juillet 2014 

 Ancien potache du lycée j'aurais aimé reprendre contact avec mes anciens copains du lycée.
a+++ cordialement Yves Hernandez

  e-mail : labastidez@orange.fr

 De Hugues GASQUERES juin 2014

 Cher Paul,    Merci mille fois de nous avoir encore concocté un si agréable rassemblement.  J'espère que l'an prochain, en septembre-octobre, nous aurons le plaisir de célébrer à nouveau notre amitié dans un coin de la Costa Brava aussi charmant que Playa d'Aro . Tu sais j'ai cherché et n'ai pas retrouvé la photo de notre classe de math.élém en 51-52. Je chercherai encore. Mais je sais que mon ami Pierre Lagarde en a rassemblé un certain nombre Tu pourrais lui demander de t'envoyer une photocopie de celle qui nous concerne. Voici ses coordonnées: Pierre LAGARDE  260, Bd Perrier  13 008 MARSEILLE  04.91.81.11.89 et 06.74.36.49.21

  

De Jean-Marc COIPEL juin 2014

Chers Amis,

Je suis bien rentré dans "mes montagnes" où la clim extérieure avait 
bien baissé par rapport à la fournaise méridionale.
Malgré mon indisposition du mercredi, où j'ai manqué Gérone et l'AG, 
j'ai beaucoup apprécié ce séjour où les activités étaient nombreuses, 
variées et de qualité.
La journée en mer a, pour moi, été extraordinaire et je me suis baigné 
ce jour 3 fois :à Tossa, lors de l'escale et à Playa au retour. Je suis 
tellement privé de cette eau semblable à la nôtre, de l'autre côté.

Merci à celles et ceux qui ont eu le souci de cette organisation et à 
vous qui vous êtes inquiétés de ma santé.

A bientôt.
Jean-Marc COIPEL.

 

 De Albert CAMPILLO  juin 2014 

     A  Paul CAILLON       En tout cas, je dois te remercier  à nouveau pour nous avoir permis de participer à ces rencontres sympathiques et combien sincères (nous étions par moments redevenus les gamins que nous étions). Dieu fasse que nous puissions continuer à nous retrouver encore quelques années?     Salut et amitiés Campillo

De Jean Pierre RONDEAU  juin 2014

Ce fut super Merci à vous tous et bises aux dames        Il pleut fort sur Hyères

 Jean-Pierre RONDEAU

  De  Jacqueline CAPELA ZEMOR  juin 2014

  Coucou les ?amis,          Superbes journées très bien organisées.........merci Paul et comme le disait ma grand mère ...Allo sans Paul Caillon c'est une pantoufle sin pompon.....    Christine a été aussi très contente.  

Nous avons fait le détour vers Giverola resort et avons visité le complexe car l'association de tennis dont je fais partie envisage de faire une semaine l'an prochain.  Nous sommes rentrées tranquillement et j'ai retrouvé mes tortues. Hier nous avons eu le déluge ça a rempli mes cuves, et ce matin il fait un soleil magnifique. J'ai eu particulièrement le plaisir de vous rencontrer tous les 2 et je vous apprécie de plus en plus.   Bon comme j'ai pas k´ca a faire......je vous embrasse et au plaisir de vous rencontrer à nouveau

J'ai dit à Gilbert que je préférais aller a Rosas.

Jacqueline CAPELA ZEMOR

 De Yves  GALVEZ  juin 2014

    Le séjour malgache se poursuit tranquillement, et j'ai une pensée particulière pour nos disparus, qui seront évoqués lors de ces journées conviviales du 10 au 13 juin. Je remercie vivement toute l'équipe d'A.L.L.O. qui entretient ce devoir de mémoire, les informations ont toujours suivi de 2006 à fin 2013 lors de mon séjour en RDC/Kinshasa, et maitenant ici à Madagascar; Que tous les membres reçoivent mon amical et fidèle salut. Grande réussite pour le rassemblement.  Amitiés

 De François SIMON  avril 2014

  Je suis le gendre de Monsieur Jean Borie l’ancien propriétaire du Clichy. Je suis le mari de Mari-Claude Borie. Nous aimerions savoir qui est l’auteur du poème écrit sur le Clichy dans votre journal "Les Nouvelles" de mars 2014.  De plus pouvons nous nous procurer le numéro de votre publication dans lequel il a été publié.                  Merci infiniment.     Cordialement

 D'André PELISSIER février 2014

  Splendide programme !!! Bravo pour l'organisation, nous ne pourrons malheureusement, Michèle et moi, être parmi vous cette année encore...très amicalement.

 De Jean Marie BARROIS le 21/02/2014

Le père de mon beau père Mr Roger BRENET a été longtemps proviseur au Lycée d'Oran. A son décès j'ai continué d'adhérer, en son nom ( je devrai dire en leurs noms) à votre association.  Mon épouse venant de décéder ce 4 février, je ne souhaite plus régler de cotisation. Je tiens toutefois à vous faire savoir que j'ai beaucoup apprécié ALLO et ses écrits, étant un ancien d'Ardaillon.

 De Jean Louis DEPIEDS  23 décembre 2013

Mes meilleurs vœux à tous les compatriotes dispersés malheureusement sur un grand territoire mais qui sont bien restés dans mon cœur mes vrais compatriotes. Je vais passer mes 90 ans et avec mon chèque buvez à ma santé une bonne anisette !

De Marie Thérèse LARMANDE le 7 juillet 2011:

Après les péripéties que nous avons signalées, ce fut une cérémonie très émouvante en hommage à nos compatriotes disparus le 5 Juillet 1962.
Aux côtés de Renaud BACHY, Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés et Denis FADA, Président du Clan-R, notre président Jean FUMAROLI a déposé une gerbe et ravivé la flamme à l'Arc de Triomphe au nom d'ALLO qui en avait reçu l'autorisation du Comité de la Flamme.
Un hommage national a ainsi été rendu à nos condisciples et à tous nos compatriotes oranais disparus lors de cette infâme journée du 5 Juillet 1962.


De Jean FUMAROLI: 22 février 2011)

 Jean-claude, bonjour.
Tu nous a proposé à de nombreuses reprise d'utiliser ton site (si bien fait par ailleurs) pour informer notre communauté de nos activités. Je t'en remercie.
Dans cet ordre d'esprit est-ce que je peux te demander de passer l'annonce relative à notre réunion annuelle?

De Henri BELASCO: à la mémoire de M. Foache 

 Lorsqu'en octobre 1951 je suis entré tout petit et tout ému en 6ème A1 dans la cour Chevassus qui mesurait le triple de ma cour familière de l'école Paixhans, que je fus entouré et bousculé par une foule de gamins qui me parut innombrable, et que je me retrouvai ballotté et effrayé dans une salle de classe située dans le coin gauche de cette même cour devant un professeur dont la stature me parut colossale, je n'en menais pas large.
Ce "colosse" nous regarda nous installer puis se dirigeant vers le tableau, il nous dit avec un sourire bienveillant "Mon nom est Monsieur FOACHE" et il écrivit son nom sur le tableau noir. Ce fut la première et la dernière fois qu'un de mes professeurs prit cette peine et je lui en fus reconnaissant car le fait de nous donner son nom avait fait de lui un homme accessible et non un professeur redoutable.
Plus tard en 1962, lorsque je fis un bref séjour dans l'enseignement au Lycée Paul Valéry à Paris, mes premiers mots à mes élèves furent "Mon nom et Monsieur BELASCO" et d'écrire mon nom au tableau vert (la couleur avait changée avec l'époque).
Ce fut ma façon de rendre hommage à celui qui fut mon premier professeur. 
Amicalement - Henri BELASCO


De Richard SCOTTO: Des Nouvelles de la 3° B3 60/61

 Bonjour à tous les anciens...
Grâce à l'initiative de Maurice BENSAMOU et à l' accueil fantastique que nous ont réservé Daniel POUILLY et son épouse Monique dans leur gîte du château de la Voûte à Pouillé près de Chenonceaux, une première équipe d'anciens de la 3e B3 ont pu passer deux jours inoubliables...certains ne s'étaient pas revus depuis... CINQUANTE ans...Trois camarades on manqué à l' appel pour diverses raisons, mais on espère bien les revoir l'an prochain, ainsi qu'une bonne dizaine au moins d'autres copains pas encore retrouvés !!!

Ont été présents : ALCARAZ Michel; AMOURIC Marc; ARMAND Paul; BENSAMOU Maurice; BERLIZON Alain; BOURNAT Pierre; LAYANI Robert; POUILLY Daniel; SCOTTO Richard - (manquaient : ROFE Paul; ESTRELLA Jean-Claude, ANZIANO Jean-Noël)
Hormis une visite du Château de Chenonceaux, tout notre temps fut largement rempli par l' évocation de nos souvenirs, lecture de divers palmarès et des résultats du B.E.PC. dans " L' Écho d' Oran" de l' époque (voir photo) et quelques intermèdes musicaux grâce au puissant organe de notre "Caruso" à nous, Michel Alcaraz, et aux modestes talents guitaristiques et vocaux de votre serviteur , "fils spirituel d'une union contre nature entre Enrico Macias, Bob Dylan et Paul Mac Cartney " !!! 
Nous nous promettons de réitérer l' événement avec encore plus de panache sans doute l'an prochain, en tous cas sûrement en 2012 à Bordeaux /Arcachon où je résiderai dès l'été 2011-

Si certains visiteurs du site se reconnaissent dans cette 3eB3, qu'ils n'hésitent pas à me contacter.
Cordialement à tous,
Richard Scotto

PS : je recommande vivement les chambres d' hôte et les gîtes de nos amis : 
http://www.ultramusique.canalblog.com (MUSIC LOVE SUPREME)
http://www.lamoriciere3b3.canalblog.com
http://www.myspace.com/scottmusicruiser

 


De Guy CHASSANT le 04/04/2009 - Plaidoyer pour retrouvailles

ENFIN CA Y EST !!! TOUS ENSEMBLES Nous allons nous retrouver !!!

Lequel d’entre nous n’a jamais pensé et espéré retrouver ce copain artificiellement séparé de lui...dans l’autre « groupe d’amis ». Cet éloignement insensé le privait de revoir un ami de jeunesse avec qui il avait partagé des rires, des souvenirs forts, ou une grosse anecdote bien marrante.
C’était trop bête. Mais il semble que nous allons bientôt peut-être nous revoir tous enfin réunis
LOGIQUE : Nous sommes tous PIEDS-NOIRS ! Nous sommes tous RAPATRIES ! Nous sommes tous ORANIENS ! Nous sommes tous ANCIENS DU MÊME LYCEE !
Nous avons connu les mêmes classes, les mêmes préaux, les mêmes cours, les mêmes jeux, les mêmes profs, et les mêmes rues d’Oran . 
Nous avons dû franchir ensemble la Méditerranée, subir les mêmes déchirements, douleurs, frustrations, humiliations et mensonges, sur le sol de ce Pays LA France qui ne voulait pas nous accueillir
Notre « clivage » en deux groupes ne pouvait qu’être factice et il n’a que trop duré.
Il était indigne de la façon dont chacun d’entre nous avait prouvé, dans l’adversité, sa foi en notre Communauté « pied-noir » et ses valeurs, que nous avons su chacun défendre et imposer.
Je suis un simple Ancien de notre Beau Lycée, impatient de ces RETROUVAILLES organisées par nos « Présidents » unis et motivés comme au bon vieux temps.
Notre grand Ancien Sydney ZEMOR, qui vient de nous quitter, se serait réjouis de cette volonté, comme certainement en seraient fiers Marc LABUSSIERE, Yvan SANTINI, Fernand ESCAMILLA, et tous ceux qui nous ont quitté bien trop tôt. Très Amicalement je vous dis à Bientôt !
Guy-Francis CHASSANT 

Pour l’ALYSGO : 
De vous les filles que nous avons aimé, rieuses à la sortie de votre Lycée, chacun de nous guettait un sourire qu’il conservait trop tôt comme un souvenir,
A vous les filles, vous retrouver serait un vrai bonheur, et, d’avance, nous vous en remercions de tout notre cœur.
Alors, à BIENTÔT !?!?....
G.F. CH.

De Henri LAFITE le 15 février 2009

Salut à tous,
Ce matin j'ai l'humeur vagabonde. Alors je me repasse en esprit les quelques vers ci-dessous que nous faisait apprendre par coeur ce vieux Scotto, dit "Boletta", prof d'espagnol, grand footballeur et arbitre impartial des rencontres lycée d'Oran/lycée d'Alger.
Une anecdote : Je m'en souviens comme si c'était hier.
C'était en décembre 1953, j'avais donc 13 ans et j'étais en 4ème au lycée. Dans la rue d'Alsace-Lorraine je croise "Boletta" avec des copains :
- «Bonjour M'sieur»
«Bonjour Lafite, tu sais combien je t'ai mis à ta composition d'Espagnol? »
Moi, toujours optimiste et loin des réalités «Au moins 15/20, M'sieur!»
Réponse de Scotto :
«Je t'ai mis 4/20, et encore pour l'écriture, le papier et l'encre!! Alors je vais te dire une chose : Si au IIème trimestre tu n'as pas la moyenne je vais voir Marcel (c'était mon père) et tu sais qu'on a fait la campagne d'Italie tous les deux en 43 avec le Gal. Juin! Et tu vas recevoir deux raclées, une de lui et une de moi !»
Inutile de dire que j'ai eu 12/20 à la compo de mars.

________________________________________________
Donc, ce matin, je pense à lui et à tous ceux qui nous ont remis dans le droit chemin.
Un grand merci à eux et que Dieu les bénisse.

_________________________________________________
de José de Espronceda ; "la cancion del pirata" :
Con diéz cañones de banda
Viento en popa, a toda vela
No corta el mar sino vuela
Un velero bergantìn. etc etc etc..

refrain (pour mes amis "marineros") :
Qu es mi barco mi tesoro
Ques es mi dios la libertàd
Mi ley, la fuerza y el viento
mi ùnica patria, la mar.

et du poète romantique "Zorrilla", sur Grenade :
Granada, ciudad bendita,
Reclinada sobre flores,
Quien no a visto tus primores,
Ni vio luz, ni gozo bien!

Voilà ce que je voulais vous dire ce matin.
Amitiés à tous 
Henri dit "tio la pipa"

De Henri LAFITE le 23 novembre 2008

 Bon dimanche à tous,

Une simple info. Mais elle est de taille, surtout pour nous, oranais.
Ancien du lycée Lamoricière, notre ami Jean François MATTEI recevra demain lundi 24 novembre le grand prix de l'Académie Française de littérature et de philosophie au Quai Conti. Son CV est impressionnant et ce qui ne l'est pas moins c'est sa gentillesse, sa disponibilité (malgré un emploi du temps démentiel) , et, en dépit de ses ouvrages et des ses titres universitaire, d'une grande une simplicité.
A lui toutes nos chaleureuses félicitations et nos amitiés à son épouse et sa famille qui doit être très fière aujourd'hui.
Très amicalement. Henri Lafite. 

Un petit bémol : La photo de presse date de 10 ans déjà et il a fait bien d'autres choses depui

 

De David AMSELEM le 10 octobre 2008

Je viens vers vous car j'effectue des recherches sur mon père Georges AMSELEM aujourd’hui décédé.
Il est né en 1919 à Sidi Bel Abbes et est venu à Oran vers 1923 où il a vécu jusqu'à 1937. Il a été élève du lycée Lamoricière (j'ai une photo de classe en ma possession) Je cherche aussi des infos sur son frère Elie AMSELEM né en 1921 et qui a disparu à Marseille en 1944 alors qu'il faisait partie de la Résistance. De ce frère, il n'existe aucune photo car il avait demandé à ses parents de tout détruire afin qu'il n'y ait aucun lien avec sa famille en cas d'arrestation Si vous aviez une info ou un contact qui aurait pu connaitre l'un des 2, ce serait un grand bonheur.
David AMSELEM transmettre renseignements au Webmaster qui fera suivre 

De René BISCALDI le 23 août 2008

La prochaine réunion d'ALLO aura lieu, comme tu le sais, en septembre. Pourrais-tu mettre l'annonce jointe sur ton site (que, pour ma part, je consulte régulièrement) ? -

     J'ai des nouvelles de M. FOACHE par l'intermédiaire d'un de ses amis vivant dans la même commune
Aujourd'hui,27 mars 2009, à l'âge de 93 ans, il me permet de compléter les renseignements figurant sur la photo ci dessus. M. FOACHE vit avec son épouse dans la commune de SAURAT en Ardèche
Il a toujours bon pied bon oeil et vient de publier un ouvrage intitulé "Témoin d'un siècle" aux Editions Dualpha dans lequel l'Algérie est présente.

Je profite de l'occasion pour rappeler son parcours:
Après avoir exercé au Lycée Lamoricière, il a été affecté en qualité de Principal du Collège de Garçons à MASCARA, puis censeur à ARDAILLON ORAN, et Proviseur du Lycée Laperrine de SIDI BEL ABBES.
En 1962, il a été nommé dans un Lycée de Toulon, puis en Bretagne à PONTIVY, au Lycée de TULLE et a terminé sa carrière Proviseur au Lycée de PAMIERS en Ariège.
Rappelons que Miche Foache est également Président d'Honneur de l'Association des Anciens Elèves du Lycée Lamoricière; il a été promu ,il a quelques années Chevalier dans l'ordre du Mérite de la Légion d'Honneur.

Je t'en remercie par avance - Bien cordialement - R. BISCALDI -

De Gilbert PASTOR le 13 août 2008
bonjour Jean-Claude,
Oui j'ai été élève au Lycée Lamoricière, et je me rappelle que ça faisait "une trotte" à faire 4 fois par jour; car si depuis 1942 nous avions déménagé, cela faisait encore plus loin, puisque j'habitais toujours Miramar, mais au 1 de la rue Carnot.
Je suis au n° 43 sur cette même photo. ( 6°A5 48-49 ) Je n'ai fréquenté le lycée Lamoricière que pendant 2 ans, puis, sur orientation professionnelle (elle avait eu lieu cité Lescure, au plateau St Michel), j'ai été dirigé sur le collège Ardaillon, où j'étais au collège Technique, section Commerciale, jusqu'à la finalité à Oran.
Je suis né en 1935. Eh oui! Comme le temps passe... Je me permets de te raconter une anecdote. Ca s'est passé il y a environ 25 ans. Un jour à l'arrivée de l'avion de Paris (à Marignane), un bonhomme se dirige directement sur moi, qui était seul, et donc, qui ne parlait à personne. Il me dit: -Vous êtes d'Oran. -Oui. - Vous étiez au lycée Lamoricière. -Oui, qui êtes-vous? Mais il était déjà parti... Qu'on se rappelle d'une tête d'enfant 35 ans après, ça laisse songeur...
Voilà, pour des souvenirs tellement vivaces encore.- Amitiés, - Gilbert

De Jacques LEMOULINIER le 10 août 2008
Quel plaisir d'entendre parler du lycée lamoricière dont je fus l'élève de 1956 à 1963 année de mon bac Sciences Ex .....je n'ai pas trouvé de noms connus de moi pour le moment mais celà viendra surement . Voilà pourquoi je laisse ce message . Je suis né à Arzew ( Algérie) en 1944 et j'ai trouvé le nom d'un condisciple ( Villot ) qui vit à Tahiti , est-il un parent de Roland Villot , pharmacien à Arzew ? Moi je vis aujourd'hui à LA REUNION et en FRANCE . je suis devenu médecin nutritionniste ( plus prés de la fin que du début de carrière ....) Au plaisir d'avoir des nouvelles d'un ou plusieurs amis J'ai fait du latin avec le Professeur Le Bihan , des Maths avec Rouimi , de l'Allemand avec Nouven , de l'anglais avec FerrY .....

De Jean Claude PILLON le 10 mai 2008
Pour la première fois depuis 7 ans, j'avais enfin pu me libérer et je me faisais une joie de participer à ce rassemblement en Avignon. Et comme bien sûr je compte de nombreux amis dans le midi et même une sœur à Vallauris, j'avais préparé tout un itinéraire de retrouvailles sur une période d'une quinzaine de jours. 
J'étais certain de rencontrer à cette occasion mes camarades Jean RIERA et Philippe SARRAMEGNA, mes condisciples des dernières années, nous habitions aussi le même quartier à moins de 100 m les uns des autres? Je pensais pouvoir remettre aussi un visage sur des noms connus, passer un peu plus de temps avec Ernest REYNE que j'ai pu accueillir à Arras lors de son périple à travers la France....et puis faire la connaissance de tous ceux que je ne connais que par courriels. Voyage sans doute trop bien préparé, puisque, au moment où j'allais commencer à charger les bagages dans la voiture pour être prêt au départ le mercredi de bonne heure, j'ai fait un malaise: je suis tombé sans connaissance un peu plus d'une minute et le jeune médecin du cabinet médical situé à 50 m de chez moi, qui faisait un remplacement pendant les vacances scolaires, n'a pas voulu prendre de risque et m'a expédié aux urgences.
J'en suis ressorti un peu plus de 24 heures après en ayant subi pas mal d'examens, entendu des diagnostics tous aussi épouvantables les uns que les autres mais finalement sans explication. Nous resterons donc dans le vague... en parlant de malaise vagal ! Mais j'étais plus fatigué en sortant qu'en entrant et tous s'étaient ligués pour me déconseiller le voyage et m'inciter au repos. A défaut de midi et même de côte d'Azur, qui faisait partie de mon programme, je me suis rabattu sur la côte d'Opale, où je dois reconnaître que la météo était très agréable, malgré la fraîcheur d'un vent assez soutenu.... mais j'ai profité su soleil tous les jours et suis revenu basané.... du visage, seule partie de mon corps qui se trouvait découverte !
Croyez bien que je suis désolé d'avoir loupé ce rendez vous avec vous et, à travers vous, avec mon passé. J'espère être encore suffisamment fringant l'année prochaine pour entreprendre le voyage

Pierre LEBRUNY le 27/10/2007
Je viens de découvrir, avec énormément de plaisir et pas mal d'émotion le site du Lycée. J'ai fait toutes mes études secondaires dans ce lycée de la 6éme (septembre 1956) à la 1ère (janvier 1962). J'ai arrêté en janvier car il a fallu que je parte à Sidi-Bel-Abbès pour des raisons de sécurité. Je voudrais faire une rectification sur la seule photo de classe sur laquelle je figure: Année 1960/1961 - 2èmeC1 - N° 35, c'et moi! mais mon nom est *LEBRUN* (et non BRUN). D'autre part, il me semble bien que le N° 13 est *VALVERDE*, qui jouait très bien au foot.

Le 03/11/2007 Je m'appelle Jean-Charles Malvy et suis ne a Oran, Algérie, le 24 octobre 1943. Un ami m'a indique votre site, hier après-midi. C'est ainsi que j'ai pu le découvrir, si riche de souvenirs. Mes parents sont aussi nés a Oran. En 1949, mon père étant officier des Transmissions, ma mère et moi avons quitte Oran afin de le rejoindre dans ce qui était a l'époque l'Indochine Française. Apres 6 ans a Lang-Son, Hanoi, Haiphong et Saigon, je suis revenu en Algérie pour loger chez ma grand-mère Malvy, et ma tante, au 11bis, rue Elysée Reclus. J'ai donc étudie au lycée Lamoricière pendant les années scolaires 1955/56 et 1956/57. Pendant ce temps, mon père obtint un poste a la mission diplomatique d'achat militaire basée a Washington, DC., aux Etats-Unis. Nous y restâmes aussi 6 ans. En 1957, je les rejoignis pour rester avec eux de juillet 1957 a, hélas!, janvier 1963. Je n'ai aucune photo de Lamoricière, et encore moins de moi dans celui-ci. J'ai parcouru vos pages de photos d'étudiants, mais n'ai rien trouve. Je recherche des photos de la classe de 6eme, des années '55/56 et '56/57. Je ne me souviens pas du tout si c'était 6eme A, B, C... en fait, ces lettres ne veulent absolument rien dire pour moi. Je sais que j'étais en classe de 6eme "classique". C'est a dire que j'étudiais le Latin et l'Espagnol, au-lieu de me spécialiser en maths. Je demande votre aide car j'aimerais trouver trace de mes deux années, là-bas.
Je fus aussi demi-pensionnaire a La Jeune France, a cette époque, mais, la non plus, je n'ai aucune trace de ces 2 années. Il y a un an ou deux, on m'apprit que "danmarlou" existait, et j'y suis allé... au cas ou. Ce site a, effectivement, de nombreuses photos de La Jeune France, mais aucune qui corresponde au "MES" deux années. Je continue donc a suivre ces traces illusoires pour, un jour, peut-être, trouver ces photos. Merci beaucoup du temps que vous avez passe a lire ma longue lettre, 
Sincèrement votre,
Jean-Charles E. Malvy

De Robert DUHAMEL
Jai fréquenté aussi l’école Lamoricière du CE1 à CM2 Pourquoi aucune ou presque photos de classe de 6 è à 3 è des années 1958 à 1962 du lycée ne sont présentes ?
Est-ce comme moi des photos laissées en Algérie dans la précipitation de l’exode de 1962 qui en sont la cause ?
J’ai fréquenté le lycée en 5è A5 (c’est ainsi que j’ai pu connaître dans quelle classe je me trouvais et que j’ai vu que mon nom était présent sur le listing des prix de cette année 1959/1960 présent sur le site) ; y a-t-il eu d’autres années ainsi listées ? Non éditées sur le Web. Si quelqu’un possède des info ou photos de ces années la merci de me contacter
NB : j’ai pu m’apercevoir grâce au listing des prix de la classe de 5 è A5 ou j’étais présent qu’un certain Jacques Fieschi brillant élève de cette classe avait encore de nos jours une grande notoriété en tant que cinéaste réalisateur, scénariste voire acteur ; - Un ancien de Lamoricière

De Alain VOIRIN
Mon cher Pillon Un grand merci pour tes deux mails qui m'ont fait replonger dans un passé très lointain. Je suis retourné au moins quatre fois sur les photos de classes du lycée Lamoricière. Et cela m'a permis de remettre des dates sur ma scolarité oranaise et surtout de retrouver de nombreux amis. Je me suis rendu compte que nous avions fait de nombreuses classes ensemble : Nous étions en 3ème B2, en 2ème C1 et en 1ère C1. Comme toi j'ai doublé la première C en 1955, mais je devais être en 1ère C2 qui n'a pas de photo sur ton site; puis je suis parti à Alger, mon père ayant été nommé là-bas, pour faire math élem au lycée Bugeaud. Après j'ai continué péniblement à la fac d'Alger ma licence de physique que je n'ai pu compléter qu'à Montpellier en 1963. Après mon service militaire je suis rentré à la SNCF comme attaché Gr2. J'ai beaucoup aimé mon métier d'ingénieur maintenance dans cette grande maison, le matériel y étant très varié, je ne m'y suis jamais ennuyé. J'ai même eu la chance, avec l'équipe de cette époque, de battre le record du monde de vitesse sur rail en mai 1990 avec 515,3 Km/h. J'ai retrouvé sur les photos de nombreux amis communs : Riera, Jean Serra, H. Sanchez avec qui je faisais deux fois par jour une moitié de chemin vers mon domicile, Campos avec qui je jouais au tennis au Gallia Club d'Oran. ... J'ai beaucoup apprécié l'histoire des profs écrite par monsieur Ducasse. Je découvre aujourd'hui que nous avons eu de la chance d'avoir cet homme. Je lui dois beaucoup, car dans ma carrière j'ai beaucoup écrit. Je vais chercher dans mes archives, si j'ai des photos, je te les enverrai

 

Robert AZUELOS se souvient de M CALMELS
En triant des papiers de mes parents décédés tous deux en 2004, j'ai trouvé quelques documents dont celui-ci ci-joint: un autographe de MR CALMELS que j'ai eu en 6° et 5°A (en complément de ce que j'avais envoyé il y a quelques temps.J'ai fréquenté le lycée Lamoricière en 1960 (6°A) et 1961/2 (5°A)  En lettre Calmels, qui faisait des allée et venues dans la classe avec sa cigarette qui se consumait aux lèvres. Il y avait toujours un moment où la cendre qu'il arrivait à maintenir assez longtemps, s'étalait sur sa veste. Je l'ai eu deux ans.
En Maths il y avait un prof assez perfide du nom de Mortier. Il zozotait .Il se moquait de moi, car j'avais été incapable de refaire l'exercice de Math que j'avais eu à l'examen d'entrée en 6° et que j'avais d'ailleurs réussi.En histoire géo il y avait un certain Daudet. Je ne me rappelle pas avoir eu un contact direct avec lui. Mais je me souviens qu'il venait des fois en cours complètement ivre. Il s'asseyait à son bureau et roupillait tranquillement.En dessin Vicente était, contrairement aux autres profs d'art quelqu'un qui se faisait respecter. Quand je faisais quelque chose de pas mal, cela attirait son regard et l'intéressait Peut-être cet intérêt pour moi m'a t'il motivé, à vouloir faire les beaux-arts - que je n'ai d'ailleurs pas fait.En Musique, Tordjman, qu'on surnommait "Torchcul" qui avait un pick-up assez impressionnant sur lequel il installait religieusement des disques classiques. Grâce à lui, je n'ai jamais rien compris à la musique.En sport, un idiot de médecin m'a définitivement dispensée de sport pour des raisons floues

Alain MAURAT

Bonjour Je suis le fils aîné du Prof Maurat, du Lycée Lamoricière d'Oran; j'ai découvert avec le plus grand intérêt votre site, et retrouve de nombreux souvenirs scolaires dans les photos des lycéens. A propos du Prof d'allemand Nouven, une de ses vannes préférées était, s'adressant a moi et a Vié le Sage surtout : pourquoi les fils de professeurs ne sont que des cancres ? Le pauvre faisait ce qu'il pouvait pour esquiver la réponse « je ne sais pas, m'sieur », et Nouven assenait triomphant et tonitruant : par ce que leur père a pris toute l'intelligence...  Aujourd'hui je suis médecin et après un séjour assez long au Maroc, je me suis fixe dans le 47. Je termine en disant que je suis retourné en Algérie, a Oran et Mostaganem, en 1970 et ce que j'y ai vu me pousse a dire a tous ceux qui veulent y aller de penser que le temps a passé, et qu'il vaut peut être mieux garder les meilleurs souvenirs en mémoire. Toutes mes félicitations pour ce site, et mes encouragements pour continuer; dernière chose : j'aurai souhaité vous envoyer des photos, mais je n'en possède pas, PS sur la photo Math elem 1960 ou je figure, je n'arrive pas a me souvenir du nom de "bœuf" que j'ai parfaitement reconnu; par ailleurs, a côté figure "Tubiana" et non Tibiana - A. Maurat 

 

Marcel PEREZ
Je suis de retour en France après de nombreuses années outre atlantique et outre pacifique. Et par hasard ou par volonté expresse en recherchant dans mes souvenirs je suis tombé sur le site. Je suis aussi allé fouiller sur les sites connexes et là j'ai retrouvé des pages de palmarès où je figure ( ça je savais) des photos en 6°, 5° mais malheureusement ni en seconde B2 ni en Philo 2 par contre j'ai reconnu des copains pensionnaires comme moi, sur les photos de philo 1 60, et quelques noms sur les rapports des différentes manifestations. Il est temps que je me présente: Marcel PEREZ; 6° et 5° A 9 à l'annexe de Gambetta, années 1954 et 55, j'avais 10 et 11 ans puis je me retrouve en 2° B2 au Lycée en 59 et sur les palmarès, en 1960/61 j'étais en Philo 2 j'avais passé le bac libre en seconde avec Torregrossa et Sceza eux n'ont pas voulu passer l'oral de septembre moi oui et je me suis retrouvé en philo avec tonton yul comme prof de philo; dans ma classe josé munioz , pardon Munoz et Luc Verlinde j'ai un tas de noms à remettre sur les photos mais aimerais que tu me dises comment procéder.
Roger et Jean Etienne HEDEF sont mes amis perdus un peu de vue, leur père était commissaire de police à Oran et mon père Inspecteur à l'époque travaillait sous ses ordres.
Les Rico de Rio, les Warnery également de Rio( j'ai retrouvé Jean en Martinique et nous sommes allés au Vénézuéla ensemble en 84; voilà en vrac, je dois dire que l'émotion est forte après tant d'années. Pierre Malléjac était dans mes classes en 6° et 5° Pierre Jean GIORGETTI aussi Louis GILLY etc...Pierre Jean et moi qui habitions avenue Guynemer à Gambetta avons fait les 400 coups ensemble, j'aimerais bien avoir son contact.
Bon voici mes coordonnées:

 

  • Marcel PEREZ
  • E Mail captain.marc@tiscali.fr
  • Tel et Fax: 04 94 15 45 53
  • Portable: 06 63 62 75 07
  • Adresse: 273avenue Louis BARTHOU - Emeraude 2 - 83000 Toulon
  • Profession: Expert Maritime.

Cela dit j'aimerais beaucoup vous rejoindre au sein de l'association et participer pour autant que je le pourrai.
Amicalement
Marcel dit Marc PEREZ 

 

Karine AUE
Bonjour à tous !!!! Voilà je ne suis pas une ancienne mais mes aïeuls oui ! essayant de constituer mon arbre généalogique, je souhaiterai savoir si certains parmi vous ont connu un certain "Georges AUE" aux alentours de 1948 et un "Claude BELTRA " aux alentours de 55 à 61 , tous 2 scolarisés à Lamoricière. Merci d'avance.

J. PERPIGNAN
Bonjour à tous, Pour reprendre contact, je vous envoie quelques petites lignes qui vous rappelleront certainement quelque chose. Recevez mes amitiés oranaises. - mardi 26 septembre 2006 16:55 - J. PERPIGNAN - 
 

 

RIVAGE D'ORANIE 

Assis sur un rocher j'écoute bien souvent
L'enivrante chanson de la Mer et du vent.
La mer est à mes pieds, si bleue, belle et immense
Qu'elle me fait rêver : je la regarde et pense.
Elle étanche ma peine en douceur et sans peine
Quand parfois j'épanche ma douleur et l'entraîne !
Un vague murmure venant des vagues, oh!
Infini et vivant petit clapotis d'eau.
Monotone et prenant est son refrain qui traîne,
C'est la douce chanson d'invisibles sirènes.
Mais je regarde au sud, au-dessus de l'écume,
Une terre là-bas, apparaît dans la brume.
Cette mer caressant la côte d'Algérie
Vient rouler les galets de mon pays chéri.
C'est ma terre natale et c'était ma patrie :
Pour elle je n'avais que de l'idolâtrie !
C'est mon " Île " perdue, loin de moi, éthérée,
Ne sachant toujours pas si je la reverrai.
J'ai tout laissé là-bas, mes plus belles années
De l'autre côté de la Méditerranée !
Malgré qu'il m'ait trahi, malgré qu'il m'ait banni,
Je n'oublierai jamais mon pays d'Oranie.
Je n'oublierai jamais cette ville d'ORAN
Pour tous mes souvenirs, un hommage lui rends.
Je n'oublierai jamais son merveilleux rivage
Que j'ai souvent longé, à pieds ou à la nage :
De la 'Pointe d'Aiguille' aux criques de 'kristel',
Des genets du 'Cap Roux' au plat de 'Canastel' ;
Des Falaises d'Oran aux mains de 'Notre Dame'
Protégeant le 'Vieux Port' où j'ai fait de la rame ;
Du haut de 'Santa Cruz' au 'Rocher de la Vieille'
Où le paysage est une pure merveille ;
Du sable de 'Trouville' humecté par la mer
Où le soleil et l'eau se mariaient à la terre ;
Des plages 'd'Aïn el Turc', au bout du 'Cap Falcon',
De ses sables dorés frôlés de mon balcon ;
De ses fenouils de sable aux asperges du Phare
Qu'un jour m'y promenant, j'ai trouvées par hasard !
Et puis 'les Corales', aussi 'les Andalouses', 
Et toi belle 'Île plane' que la mer épouse !
Et vous 'Les Habibas' en face du 'Cap blanc',
Vous reverrai-je un jour et pour tout dire : quand ?
Alors ces souvenirs qui viennent m'assaillir
Me font tergiverser : l'aimer ou la haïr ? 
Car ayant tout perdu, de tout mon paradis,
Il ne me reste plus que son nom : ORANIE ! 

 

PERPIGNAN 2006.

 

 

Yves MARTINEZ
En tant qu'informaticien, j'ai apprécié le site. J'ai été élève du lycée de 1956 à 1962. J'y ai vécu les années les plus riches de mon adolescence, de nombreux prix distribuent dans la cour d'honneur du lycée. J'ai retrouve dans vos adresses un homonyme complet qui est à l'insa de Lyon et qui d'ailleurs avait candidaté à l'université d'Orléans. Mon adresse Yves-martinez@wanadoo.fr,yves.martinez@univ-orleans.fr 

Jean Pierre BEDDOUK
Je viens de retrouver ces articles sur notre grande manif du 7 Février 1957 pour notre censeur Aubertie plus connu comme " Mac Arthur " . Tu devais en faire partie. Et ce poème avec cette citation de Victor Hugo, qui l'a écrit. Ne serait-ce pas la plume de Dédé Meunier ?

 



Séraphin AGUY
Salut à toi ancien condisciple que je n'ai pas eu le privilège de rencontrer. J'ai eu le plaisir (et même un brin d'émotion) en parcourant ton site (découvert récemment), de voir la photo de la classe de 6ème A1, année 50/51, dans laquelle je me suis reconnu ; j'ai même été étonné de voir que quelqu'un s'était souvenu de mon nom. Mais il est temps que je me présente : AGUY Séraphin. J'ai terminé le secondaire après le bac mathélem ( mathelem 1, avec mr Gourion) en 1958. Je possède les photos des classes de 5ème (A2?), année 52/53, 3ème M1 (54/55), 2ème M1 (55/56) et terminale Math1 (57/58). Si cela t'intéresse, je peux te les faire parvenir. J'ai vu que tu vis à Arras. J'ai moi-même vécu dans cette ville de 65 à 76 ; j'étais alors inspecteur au service du cadastre ; mon fils y est né, et ayant conservé des amitiés solides avec des "chtis", je reviens quelquefois dans cette région que j'apprécie énormément. Depuis 1976, nous vivons ma femme et moi à Manduel, dans le Gard, entourés de nos deux enfants et de nos quatre petits-enfants. Merci encore pour ton site ; et qui sait? Peut-être nous rencontrerons-nous un jour. Amitiés.


G.M de Paris
Je viens de voir votre site sur les vieux souvenirs du Lycée d'Oran.
Ca commence mal, je n'y étais pas ! Mais je peux vous raconter la suite de la vie d'un ou deux professeurs qui figurent sur la photo des profs de 1949.
1/ D'abord Garapon, si c'est le même, enseignait à la Sorbonne, vers 1970. J'ai dû assister à quelques-uns de ses cours, de la grammaire française, peut-être ? On doit trouver largement sa trace sur le Web : je vous laisse faire !
2/ Adrien Faugautier m'est beaucoup mieux connu, car il a été mon professeur de latin en classe de Philo en 1966, au Lycée Paul Valéry, Paris 12e. Agrégé de Lettres en 1948, c'était un érudit très fin qui parlait longuement de tout ce qu'il aimait en littérature. Peu grammairien, peu linguiste, peu historien, mais grand analyste de textes. La cloche de midi avait sonné depuis dix minutes, il en était à raconter et à raconter encore... je le maudissais, car à ces heures-là... j'ai faim. A Oran, en 1949, c'était peut-être son premier poste ! En 1966, il avait minci, et portait des lunettes. Il devait être un peu myope... Par la suite (années 80), il devint inspecteur général.Belle carrière d'enseignant, donc. Voilà donc quelques modestes éléments pour vos archives ! Gérard M. Paris
 

Louis LOPEZ
se signale sur le site il a fréquenté le lycée de 62 à 64. il est le fils d'André (Menuisier Ebéniste chez Taourel en face du Prisunic et du Martinez) et de Louise née Corbi, frère d'Andrée (née en 1945 actuellement au Canada : Edmonton depuis 1965) neveu des Lopez : menuiserie 24 rue d'Assas au plateau St Michelen face de l'orphelinat.. Lycée Ardaillon jusqu'en 1962 (1962 symboliquement à cause des événements) Lycée Lamoricière jusqu'en 1964. EMail:louislopez@free.fr

Jacques RICHARD
Qui se rappelle de Monsieur Perez au Lycée Lamoricière d'Oran ? Il était instituteur CE1 CE2 en 1959-60. C'est lui qui m'a appris à lire. Qu'est-il devenu ? jeudi 18 mai 2006 14:15 - Jacques RICHARD - B-1030 BRUXELLES -

Julien SEVILLA
J'écris ce message un peu comme un inconnu s'impose dans une discussion, mais la mémoire de mon père, et une photo de classe(3eB7-1960-61)envoyée à ma grand-mère par un ancien camarade de mon père(dont le nom m'échappe pour l'instant)m'ont "envoyés" sur le site de Lamoricière, puis sur le votre, seul site me permettant de laisser ce petit message afin de faire part du décès de mon père, Paul SEVILLA(1946-95)(ainsi que de son père;10années après!!!2005...) Il m'avait souvent parlé, la mort dans l'âme de son enfance en Algérie, et y était même retourné dans la fin des 70's pour revoir sa maison et ces lieux tants aimés!(Il ne s'était d'ailleurs jamais remis vraiment de ce départ forcé!!!) Merci de faire suivre ce message sur le site de Lamoricière si, bien entendu cela ne vous dérange pas. Je n'ai pas su le faire moi-même (et même si certainement vous ne le connaissiez pas, ayez, je vous prie, la gentillesse de faire suivre cette requête, j'ai vu qu'il ne faisait pas partie des élèves disparus!!!) Soyez sure de toute ma reconnaissance et mon respect; bonne continuation dans cette existence qui n'a pas hésité à m'enlever tants d'êtres aimés, comme elle le fait avec tout le monde, chose que mon père ne supportait déjà pas, et qui m'a rendu malade et vieux avant l'âge!!! (Et la conscience que cela arrive à tous le monde, et que "c'est la vie" ne me console pas, loin de la: je hais ces gens qui au malheur ajoutent cette "sentence", cette évidence...cette protection qu'ils pensent efficace mais qui les rends inhumains à mes yeux, au lieu de les rendre forts comme ils le pensent) Julien SEVILLA(25 rue du Refuge/34000MONTPELLIER. 

André PIMIENTA
As Salam ahleikoum, baraka la oufik (orthographe non garanti...), Salam, Shalom, Hola!, Salut, Je ne peux que m'incliner humblement, et admirativement, devant l'immense boulot de mémoire entrepris par tous sur ce site (et bien d'autres, bien sûr). Cela permet ainsi à de grands flemmards comme moi d'éprouver la vive émotion que je viens de vivre, sans avoir jamais levé le moindre petit doigt pour apporter ma pierre à l'œuvre commune (pas tout à fait vrai, toutefois : j'ai contribué il y a quelques mois, en envoyant la seule photo de classe de l'école Paixhans (CE 1, 1955, pour autant que ma mémoire et mon neurone ne me fassent pas défaut) qui ait réchappé de la tourmente de 1962. J'ai fréquenté Paixhans de 1949 à 54 (eh oui, je me souviens précisément d'un certain 1er novembre, où tout se (re-déclencha); et Lamoricière de 54 à 1961 (6ème et 5ème en classique, jusqu'à la 1ère, en moderne). Merci de porter mon mail sur l'annuaire des anciens. Bravo encore et chaleureuses amitiés à tous ceux (et les autres) qui me reconnaîtront. André Pimienta

 

Lucien SABAH nous fait savoir: "J’ai soutenu une thèse d’Etat sur la Franc-Maçonnerie à Oran, 1832-1914. Le livre a été imprimé (De. Klincksieck, à Paris)"
Bonne lecture 

12/02/06 - Des nouvelles de  Serge CLERC
J'ai trouvé par hasard le site..... et ma jeunesse du même coup. Que d'émotions pour un samedi soir tranquille ! Crois moi, l'imprimante a chauffé "dur". Des murs, des visages qui reviennent de très loin, des copains qu'on avait oubliés, et le reste... j'ai revu il y a 20 ans Sébastien Nunes( Je ne sais pas faire le tilde sur mon clavier) ; nous étions ensemble à lécole primaire d'Aïn-El-arba d'alors. Merci de tout cœur. Serge CLERC serge.clerc@wanadoo.fr où je suis né en 44, puis au lycée à Oran, ville lointaine pour moi, pour nous pauvres petits villageois... Bon, STOP à la sensiblerie ! je reverrais si cela est possible avec une joie immense plein de camarades

André GLAIVE a effectué un pèlerinage dans sa ville en Novembre 2005
Voir le reportage qu'il en a ramené en cliquant "ici"

Lucien SABAH donne de ses nouvelles 
Ancien du Lycée Lamoriciére de 1954 à 62, j’ai publié ma thèse de doctorat sur la Franc-maçonnerie à Oran (1832-1914) en1991. Le bouquin a é&té publié aux Editions Klincksieck à Paris. Bonne lecture 

Jean Pierre BERGEL retrouve avec plaisir son lycée et aimerait avoir un contact dans les environs du Boulou
cher camarade je trouve par hasard votre site et le découvre avec plaisir et émotion.né en 35 j'ai fréquenté lamoriciere des classes primaires jusqu'en terminale. Aprés un premier bac passé en seconde en candidat libre (les prof n'etaient pas contents!) le second en philo en 53. Etudes de médecine a Reims puis spécialisation en pédiatrie. exercice a Reims de 67 a 95.retraite en 95 a Mandelieu.
j'enrage de ne pas avoir connu plus tôt votre site car ma femme est du Boulou !!! un ancien y réside surement puisque deux réunions d'anciens s'y sont déroulées pourriez vous m'en donner les coordonnées afin que je le contacte lors d'un prochain séjour au Boulou 
merci d'avoir crée ce site et merci pour les renseignements amicalement.

Jean Pierre SAEZ nous passe un message plein d'optimisme.
Bonjour,
Je lis avec émotion (l'âge la renforçant) les rubriques sur notre cher lycée Lamoricière. Je suis retourné à plusieurs reprises à Oran, ces dernières années. le hasard (ou la divine providence) m'a fait retrouver des anciens (algériens) qui conservent un souvenir chalereux de nos années à Lamorcière. L'une des personnalités les plus connues d'Oran est Tayeb Mehyaoui qui possède la plupart des concessions Peugeot d'Algérie et qui préside l'ASMO ( anciennement USMO, je crois) l4OM d'Algérie. Je l'ai d'ailleurs reçu, il y a quelques semaines dans ma commune (dont je suis le Maire...et oui les Pieds-Noirs et Oranais de surcroit arrivent à être élus Maires). Ce soir d'ailleurs, j'ai retrouvé des anciens d'Ardaillon à l'issue d'un spectacle. 
Je conseille vivement à tous ceux qui ne sont pas retourné d'y aller, ils seront accueillis avec une chaleur humaine qui fait souvent défaut de nos jours en métropole (...). J'ai emmené mon oncle (80 ans) au cimetière TAMAZOUET, et mes deux cousins, nés l'un en 1950 et l'autre en 1959. Je les ai vu pleurer d'émotion en retrouvant les lieux de leurs premières années. N'ayez aucune crainte, les arbres de la place des Victoires ont seulement grandi et vous aurez le sentiment que les distances ont raccourci.
Cordialement.
Jean-Pierre SAEZ - 13770 VENELLES
Ancien de Lamoricière (60-64)
Ancien de Paixhans (54-59)
Ancien de Laurent-Fouque (52-53)
Ayant habité 12, rue d'Igli et 2, Place des Victoire



Dernières nouvelles de Richard SCOTTO
Bonjour chers anciens camarades et néanmoins compatriotes... Suite à une conférence donnée par edgard Attias après son voyage récent à Oran, je vous donne quelques informations : j'ai pu retrouvé chez mon père -décédé le 9 octobre 2004 - deux PALMARES du Lycée Lamoricière où figurent en bonne place les Azueos et autre EL Andaloussi qui furent mes camarades de classe ( je pense en 1961) Je me souviens parfaitement de la fameuse phrase de Mr MONFOUGAT s'adressant à l'inénarrable georges (El Andaloussi) qui, à son habitude, bacvardait ou s'occuppait à toute autre chiose que d'écouter le prof : "soeur anne ne vois-tu rien venir...je vois la rpoute qui poudroie, le sentier qui verdoie et El Andaloussi qui se noie ..."tout en agitant ses clés et le tout ponctué et scandé avec un reste d' accent bordelais... authentique...Maintes fois depuis cette année, -ou bien n'était-ce pas plutôt en 62?- , avec mon ami de toujours Georges Hernandez dit "Georget", nous nous sommes répétés cette phrase et tant d'autres prononcées par des professeurs inoubliables comme Tostivin (dit "Tosto l' Africain", ou encore Ferry, ou Defert, l'effrayant surgé qui nous faisait penser à Bérurier avec son chapeau et sa traction ! "Je vais te fesser les joues" disait-il...et Frison, prof de latin que nous surnommions " Charlot" à cause de sa chevelure et de son costume étriqué et froissé...Et Blanc, qui nous dégoûta des maths avec ses "tu iras vendre des caca-hu-ettes à la sortie du Lycée Lamoricière mon ami..."avec un accent Sétois à couper au couteau...Et Jacqmin qui nous fit aimer l' histoire et la géo...et Vié le Sage (le bien-nommé sans doute...) J'ai vu que nos camarades Norbert Régina et quelques autres ont bien réussi... personnellement j'ai quelques contacts avec René Badache, Jean-Yves Lavarélo (vers qui le facétieux Rousselet se retournait en classe d' Anglais en lui murmurant : "Jean-Yves, take me!" comme s'il en était amoureux! - c'est vrai que JY était un beau gosse-il a d'ailleurs épousé une de mes cousines!- et Henri Abordjel qui était toujours persuadé que l'un ou l'autre d'entre nous connaissait par avance les sujets de compo...Et Benguigui (Jean) devenu acteur "Que sont mes amis devenus, que j'avais de si près tenus..." chanta le poète...A quand le grand voyage vers notre cher Lycée , puisqu'il paraît qu'il sera le nouveau consulat français...donc terre française sur laquelle le drapeau tricolore devrait donc de nouveau flotter?... Sur ces quelques phrases nostalgiques je vais vous laisser, chers amis...non sans vous signaler un très joli livre écrit par une amie d'enfance, Christine Lapeyre-Rivas sous le titre "Petite Fille du Soleil"...j'ai été très touché par ce livre..

 

Gilbert RICO nous donne de ses nouvelles et complète l'album photo: 
Voici une photo de la classe de 3ème A (1946-1947)au Lycée Lamoricière.Je m' appelle RICO Gilbert né le 28.02.31 rue lariole à St Pierre.J'ai ensuite vécu au 6 Bd Laurent Fouque jusqu'en 1959.Nous avons certainement des connaissances communes dont Jean Bedel.Je suis à votre service pour d'autres infos... 
J' ai fréquenté le Lycée de 43 à 50;J'étais demi-pensionnaire à la Jeune France et je faisais partie de ces élèves que tu voyaispasser. Avec Smadja et Garrido il y avait aussi Exposito et Vittet dont le fils était en classe avec moi. Jai bien connu Darolle et Mora mon prof de latin,français,grec en 3ème A.J'ai aussi eu M. Zurbach et en math 1 M.Philippe ,en math 2 c'était M.Roba.En physique il y avait M.Hennequin, M.Dubois , et M.Casimir qui était Maire d'Oran et dont le fils était en classe avec moi. .....
Sur la photo je suis au 2è rang tout à fait à droite.J'ai le nom de tous les élèves. Amitiés et A+

de Jean-Paul WIDMER
je m'appelle jean-paul widmer .je suis né à oran le 06 fevrier 1946.J'ai habité 27 rue El-Moungar jusqu'en 1961 et ai fréquenté le lycée lamoricière de la 6° à la seconde. Auparavant j'ai fait tout mon primaire à l'ecole paixhans :cp avec madame Strullu (je ne sais si c'est une parente d'un des correspondant du site) ce1 avec madame Cohen,ce2 avec (je n'en suis plus sur monsieur Mille),cm1 avec monsieur Florence (directeur) et cm2 avec monsieur Doste. J'ai gardé précieusement les photos de classe du cp à la seconde! Quelle est la marche à suivre pour vous faire parvenir ces photos :j'ai un scanner par ailleurs. Merci de me tenir au courant et bien amicalement. jean-paul widmer widmerjp@wanadoo.fr 

 

 de André GLAIVE
Ancien du Lycée Lamoricière, mais également de l'Aumonerie du Lycée, j'ai parcouru le site où j'ai retrouvé un certain nombre de connaissances oranaises ( Lycée, Aumonerie, autres) Né en 1938, habitant au 78 rue d'arzew, face à la place du docteur jouty, j'ai été au lycée Lamoriciére jusqu'en 1956, ai redoublé ma terminale à Ardaillon en 56 -57 puis je suis parti à Lyon faire mes études pour devenir prof de physique. Je suis rentré, à chaque vacance à oran, jusqu'en 1962 Je jouais au volley ball dans les clubs d'Oran jusqu'en 1957 PMO puis Africa Sports puis GMO et à chaque vacance dans les fameux tournois organisés sur la Corniche avec l'équipe des Kangourous ! En 1986, Je suis passé du ministère de l'Education nationale au Ministère Jeunesse et Sports et je suis devenu entraîneur des équipes de France de jeunes Enfin de 1994 à 2002, j'ai occupé le poste de Directeur Technique National( DTN) à la fédération française de volley Ball. J'habite actuellement Lyon et suis Président de la Ligue Rhône Alpes de Volley Ball. Je suis retourné en Algérie et à Oran en 1989 et envisage d'y retourner. Mon Mail : Aglaive@aol.com

de Jean Paul TADDEI
peux-tu transmettre sur ton site tous mes voeux à mes amis lycéens sans exception , *leur souhaiter une bonne année et une excellente santé pace e salute a tuti et ce poème, symbole de notre terre évanouie - merci - jpaul

 

j'avais un voilier aux voiles blanches comme neige
fougueux et impatient il tendait ses amarres
ivre d'écume et de soleil marin il voulait s'en aller
dans le gréement on entendait comme des pleurs d'enfant captif
un jour il est parti , a doublé la jetée
une vague déferlante l'a drossé contre les rochers 
j'avais un voilier aux voiles blanches comme neige
la neige a fondu et mon rêve est mort

de Richard SCOTO

 Chers compatriotes oranais, anciens des lycées et collèges de notre belle ville en ce jour quarante et unième Noël passé loin de chez nous, je vous adresse un message d’espoir quelles que soient vos croyances, religions ou opinions... JOYEUX NOEL A TOUS…ET BONNE ANNEE !!!   Dans l’espoir de se retrouver avant l’autre grand voyage.   Richard Scotto  

 

 Daniel AZUELOS né le 06/09/1947


actuellement: maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne (Paris
IV) en études germaniques (civilisation, histoire des idées 19ème 20ème).
elève au lycée Lamoricière (puis Pasteur) de 1958 à 1964: 6ème A2, 5ème A2,
4ème AB, 3ème AB, 2de A, 1ère A (baccalauréat 1ère partie), puis en philo au
lycée de Reims (1964-1965). Après des études d'allemand à Bordeaux, Paris,
Munich: Agrégation, doctorat, habilitation. Professeur pendant vingt ans
dans le secondaire, puis maître de conférences à Caen et à la Sorbonne.
Quelques souvenirs marquants de professeurs: Monsieur Calmels en
français-latin (inoubliable), M. Nouven en allemand (a peut-être déterminé
ma vocation),M. Froken en français-latin-grec: une grande classe, M.
Tostivin en histoire: le fada des interros écrites, M. Couillard en
allemand: un bon professeur, et en seconde: M.Marel, le seul professeur de
mathématiques qui m'ait fait aimer cette matière, M. Monfougat en lettres,
latin-grec, en classe de première, très traditionel avec beaucoup d'humour,
un très bon professeur. J'en oublie d'autres, mais en général ils étaient
tous excellents, malheureusement les profs de matières scientifiques, sauf
Marel, dont je me demande s'il n'a pas été assassiné par des islamistes,
étaient plutôt médiocres (je n'étais pas non plus doué dans ces matières). A
part un bon copin de 4ème, Bernard Deluol, j'ai peu de souvenirs de mes
camarades (Levy dont j'ai oublié le prénom), sauf à partir de la seconde:
Espinosa, Benalioua Mustapha, El Andalousi qui en imposait à tout le monde
par sa paresse indécrottable et sa manière très décontractée pour l'époque
de se comporter en classe. Il formait un duo inénarrable avec notre
professeur de lettres de première, Monfougat: "Je vois le ciel qui verdoit,
l'horizon qui poudroit et El Andalousi qui se noie" (cité de mémoire, donc
inexact sauf le dernier membre de phrase dont je suis sûr)


 

Jean-Claude SEGURA



Cher Ami
Pour la première fois et par pur hasard je visite le site des anciens du
Lycée , et  c'est avec une profonde émotion que  tous les souvenirs de notre
enfance défilent et deviennent de nouveau réalité !
Il me semble courir  dans la cour , marcher dans les couloirs ,assis  en
classe , au réfectoire , et le soir au dortoir , les rentrées de vacances
( j'habitai Saïda) et le premier  soir le cafard d'avoir laissé nos parents
, mais tout le lendemain revenait dans l'ordre et de nouveau pris par notre
travail , nos activités  tout  s'effaçait et nous devenions les vrais
potaches du Lycée !
Mon opinion : Bravo , que dire simplement Merci , pour tout !
J'ai des photos de classe , je vais rechercher et te les envoyer !
Donnes moi la marche à suivre , c'est avec plaisir que j'enverrai même mes
souvenirs mes anciens  amis (Salva , Valverdé , Carrasco Daniel, Boushaba ,
Elfegir,Verlinde Luc ,Weber? Haubricet bien d'autres
Nos Pions : Jessenberger , Medeghri (Tous les deux de  Saïda),  Pietri ,
Egéa , etc...
Boum ! tu remets tout en marche
Encore une fois Merci et Bravo
Sincères Amitiés
Jean-Claude SEGURA

De Louis-François SECOND

Bonjour !   C'est avec grand intérêt et plaisir que j'ai découvert et parcouru votre site. Il faut vous remercier pour son existence tout en souhaitant qu'il continue à fonctionner pendant longtemps sur les bases actuelles grâce à la participation active des anciens élèves. 

Je suis un ancien élève du Lycée Lamoricière où j'ai effectué ma scolarité de la 7ème à la seconde dans les années cinquante. J'ai la chance de me retrouver sur la photo de la classe de seconde B2/Année 55-56. (numéro de repère  35) . 
Le pouvoir d'évocation de la photo de classe est singulier car il est étonnant de se trouver confronté tout à coup , plus de 45 ans plus tard, avec son image, et de retrouver en partie l'ambiance du lieu et de l' époque !  . 
Je retrouve pas mal de visages et quelques noms : en 21 Jean Paul Duchemin,  en 32 René  Blanchot, (qui a poursuivi une carrière d'avocat dans le Sud Ouest), Jean Pierre Ivaldi (déjà identifié) que j'ai continué à voir encore à Paris pendant quelques années après l'indépendance, mais maintenant perdu de vue. D'autres visages connus, mais les noms restent malheureusement voilés par le temps  ! 
J'ai une reconnaissance particulière pour Devallet, le prof de Lettres de cette année; la qualité de son enseignement et la croyance en son métier faisaient que le courant passait, comme on dit, entre lui et ses élèves, et il a influencé favorablement et durablement la suite de mon itinéraire scolaire, alors que précédemment j'étais plutôt (considéré comme) "dilettante". Pourtant la tâche ne devait pas être facile pour lui : je compte 48 élèves sur la photo ! 

D'autres évènements et figures de profs re-émergent. Darol(lle ?), prof de latin redouté, dont on disait que sa myopie évoluait vers la cécité. Nouven, avec sa balafre reçue, selon la rumeur, lors d'un duel, épreuve d'admission dans une corporation d'étudiants allemands. Gourion, excellents prof de maths, aux colères explosives quant nous l'avions poussé à bout, etc.   
  
Avec le recul, on doit reconnaître que  la qualité des profs et le niveau de l'enseignement à Lamoricière étaient bons  (qui en doutait ?) : après cette classe de seconde, j'ai poursuivi  ma scolarité en métropole sans handicap et ai obtenu mes bacs dans la foulée. 

La seconde a été, en effet, ma dernière année scolaire en Algérie. J'ai continué mes études d'abord à Nice (Bacs 1ère et 2ème parties), puis fac de Droit et Sciences Po à Aix-en-Provence puis à Paris. Professionnellement j'ai principalement œuvré dans le domaine juridique dans plusieurs entreprises. Actuellement, je termine mon parcours professionnel dans le Groupe Total. 

Telles sont mes premières réactions à chaud après une première visite de votre site. J'espère que ce premier contact sera suivi de bien d'autres, car j'aurais plaisir à dialoguer, via ce site ou autrement, avec eux des anciens élèves qui le souhaiteraient, notamment pour évoquer des souvenirs avec ceux que j'ai côtoyés lors de mon cursus au Lycée. 

Louis-François SECOND
4-8, cours Michelet
F-92091 Paris La Défense Cedex
Tél: +33 1 49 00 79 29
Fax: +33 1 49 00 55 12
mailto:louis.second@atofina.c

 

 De Hubert SANCHEZ
Le mercredi 26 février 2003
Cher Jean-Claude, Nous avons fréquenté les mêmes classes pendant 4 ou 5 ans: certainement jusqu’en première (C1). Je suis tombé par hasard sur ton site et, de lien en lien, sur notre vieux Lycée. Tous mes compliments, le site est très soigné et j’en serai désormais un lecteur assidu : merci de cette bouffée de vieille camaraderie, même si nous faisions certainement partie, à l’époque, de bandes de copains différentes ! Mon grand ami était Jean-Paul Sarda qui habitait près de chez moi ce qui nous permettait d’aller et revenir ensemble presque tous les jours : lui était rue Pascal (presque à l’angle de la rue Mostaganem), moi j’étais rue du Fondouck (qui fut rebaptisé plus tard Marcel Cerdan). Sur les photos de classe, tu me retrouveras : - en 4èmeA à la place 21 (le 11 est Benchetrit que l’on appelait « tirtechneb » en verlan !) - en 3èmeA à la place 30 - en 2ème C1 à la place 3 (le 14 est le grand Voirin et le 39 mon ami Benilouse, le fils du docteur) - en 1èreC1 à la place 30 Après quoi, je pense que nos chemins se sont séparés, j’ai fait Math Elem, toujours à Lamoricière, et puis, Math Sup et Spe au Lycée Bugeaud à Alger, puis la fac … c’est après ça que les choses ont vraiment mal tourné pour nous tous ! J’ai essayé de rester en Algérie, après l’indépendance, en acceptant un contrat risqué mais très stimulant avec les colons de la coopérative de Frenda qui m’en avaient confié la direction… je te raconterai peut-être tout cela un jour. J’ai quitté définitivement en décembre 64… ce n’était plus tenable dans les bleds. J’avais une petite fille de 2 ans et son avenir chez nous n’était pas pensable ! Après un court passage à Paris, à l’Union des Coopératives Agricoles Françaises (UGCAF), j’ai accepté de me transférer pour leur compte en Italie où je réside encore avec toute ma famille : nous y avons planté de nouvelles racines, j’ai 3 magnifiques petites filles bilingues et la France est redevenue pour nous, du moins pour moi, le rêve que nos braves instituteurs nous enseignaient là-bas, avec un grand rien de nostalgie par-dessus. J’ai depuis longtemps quitté la coopération agricole pour me consacrer à l’environnement et diriger la filiale italienne du groupe Vivendi Environnement : Onyx Italia. Ce nouveau contact imprévu m’a vraiment mis du baume au cœur et je t’en remercie sincèrement. A bientôt, au moins par mail. Ton vieux copain Hubert Sanchez Portable: 0039 335 6904086 

 

 En provenance de André FERAL le 03/02/03:

bonjour exact chirac viendra a oran le 4 mars pour inaugurer le nouveau consulat ( pose de premiere pierre ) dans la partie sud du lycée c'est a dire la cour martin et ce qui suit derriére
entre nous c'est un vrai bide mais l'ambassadeur précedent a signé comme ca alors que faire
c'est une vraie connerie car totalement tordu comme projet
helas nous n'avons aucun pouvoir pour corriger les erreurs de nos dirigeants 

D'un ami, ancien de Pasteur le 01/02/03:
d'après les journaux algériens
Chirac sera à Oran en Février
et ira au Lycée Lamoricière ou Pasteur
pour la future conversion de cet édifice
en Consulat de FRANCE

Chirac ne visitera que la seule ville d'ORAN